SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

évaluations CP/ CE1 : Plus que jamais, pour l’intersyndicale 93, c’est toujours non
Article publié le 10 septembre 2020

PNG - 559.7 ko

La rentrée 2020-2021 s’est faite dans l’impréparation totale. Aucune dotation supplémentaire n’a été octroyée dans le département et les effectifs de classe n’ont pas été allégés. 

L’obstination du ministère à prévoir la passation des évaluations nationales dès le 14 septembre après un confinement de 2 mois et dans un contexte de crise sanitaire est irresponsable. 

Après la période exceptionnelle que nous avons traversée, nous savons que ce sont nos élèves du 93 qui vont en payer le plus cher les conséquences. En effet, la période de confinement a aggravé les inégalités sociales et scolaires de notre pays, et à fortiori dans notre département qui compte un nombre important de quartiers défavorisées et d’écoles d’éducation prioritaire : conditions de logements des familles, manque ou absence d’équipements matériels, conditions d’accompagnement de la scolarité des enfants. Faire passer des évaluations sur des notions non travaillées l’année dernière est incompréhensible pour les collègues, les élèves et leurs familles.
De nombreux·ses élèves vont se retrouver en échec, ce qui risque de fragiliser d’avantage leurs rapports aux apprentissages scolaires.

Nos élèves ont d’abord besoin que soient recréées des dynamiques pédagogiques collectives et de retrouver confiance. Les familles ont besoin d’aborder la rentrée sereinement. Les enseignant.e.ségalement ont d’abord besoin qu’on fasse confiance à leur professionnalisme, pour, dans le cadre
de leur liberté pédagogique, mettre en œuvre les situations d’apprentissages et construire leurs outils en fonction des besoins de leurs élèves.

Le ministère s’inscrit dans une démarche idéologique de mise en concurrence des élèves, des écoles et des collègues.

Face à ces attaques, nous appelons tou·tes les collègues à tout faire pour
empêcher la mise en place du pilotage de l’école par les résultats
dans un futur très proche.

L’intersyndicale 93, continue, plus que jamais, à s’opposer aux évaluations nationales standardisées de CP et de CE 1 et à en dénoncer les effets néfastes sur les élèves autant que sur les professionnel·le.s.

Les organisations syndicales Sud Education93, SNUipp-FSU93, SNUDI-FO93 et CGTEduc’Action93 continueront de soutenir l’ensemble des collègues qui refusent les évaluations nationales standardisées.

Les organisations syndicales invitent les personnels à signer et faire signer massivement la pétition intersyndicale nationale demandant l’annulation des évaluations nationales standardisées.
 
https://la-petition.fr/les-evaluations-ne-doivent-pas-avoir-lieu

PDF - 5.1 Mo
Communiqué intersyndical
Word - 26.5 ko
Modèle de motion à adopter en conseil des maîtres.ses
OpenDocument Text - 14.2 ko
Modèle de courrier-type de parent refusant la saisie des données