SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Anti-répression | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Une année de mobilisation... les AESH ne lâcheront rien !
Article publié le 5 juin 2021

Les AESH se sont à nouveau mobilisé·es ce jeudi 3 juin dans toute la France pour réclamer un vrai statut, un vrai salaire et la reconnaissance de leur métier.

De nombreux-euses personnels ont exprimé leur soutien aux revendications des AESH en se mettant en grève et en manifestant à leur côté. Dans le 93, des écoles ont été fermées, et le fonctionnement de nombreuses d’entre elles, de collèges et de lycées ont été perturbés.

Le pique nique « de la solidarité » a réuni une cinquantaine de personnes dans le jardin du Luxembourg avant la manifestation. Les AESH ont pu échanger et partager leur vécu des PIAL, les conséquences sur leur journée de travail, ont exprimé leur amour du métier et la volonté de le défendre. Un atelier pancarte s’est improvisé sur le trottoir devant les grilles du jardin du Luxembourg, avant le départ du cortège vers le ministère de l’éducation nationale. C’était, pour beaucoup d’AESH, leur première grève, leur première manifestation.

Les revendications sont claires et ne peuvent attendre :

- un statut de la Fonction publique,

- une hausse importante de salaire,

- la reconnaissance d’un temps plein à 24h d’accompagnement,

- une réelle formation initiale et continue,

- l’abandon des PIAL et de la logique de mutualisation.

Les AESH ne lâcheront rien et projettent de se faire entendre dès la rentrée. Une rentrée sans AESH ?

AESH = un vrai statut, un vrai salaire !