SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Anti-répression | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Une année d’épreuves, mais une année de luttes !
Article publié le 2 juin 2021

PNG - 320.5 ko

L’année 2020/2021 a été éprouvante aussi bien pour les élèves que pour les personnels. En Seine-Saint-Denis, le système éducatif a pris l’eau avec la crise sanitaire : les personnels font le constat d’un appauvrissement de la population, d’une aggravation des inégalités et de services publics d’éducation mais aussi médico-sociaux dépassés par la situation sociale et sanitaire.

Le ministère continue de supprimer des postes dans les collèges et les lycées et de ne pas remplacer les collègues des écoles. De même, le manque de mesures sanitaires protectrices a conduit à des fermetures massives de classes dans le département et à des mises en éviction régulières des élèves et des personnels. Les élèves du 93 ont perdu des centaines d’heures de classe du fait de la mauvaise gestion de la crise sanitaire et de la pénurie de moyens.

Pourtant l’administration Blanquer ne semble pas préoccupée de cette situation catastrophique : le ministre a continué à s’entêter à imposer ces réformes du lycée et du bac en sacrifiant l’intérêt des élèves.

Heureusement, les personnels du 93 continuent de se mobiliser fortement pour le service public d’éducation et pour leurs droits : la mobilisation des personnels AESH pour obtenir un vrai statut, un vrai salaire et l’abandon de la politique de mutualisation des moyens mise en œuvre par les Pials est exemplaire et porteuse d’espoir ! De même, partout dans le département des équipes se mobilisent : contre l’arbitraire et le management de leur direction, contre les fermetures de classe à la rentrée 2021, pour obtenir des postes, des moyens pour travailler avec les élèves, pour dénoncer toutes les discriminations ! À plusieurs reprises au cours de cette année, les adhérent-es de SUD éducation 93 se sont mobilisé-es pour dénoncer l’omerta qui règne autour des violences sexistes et sexuelles dans l’éducation nationale.

Avec le syndicat SUD éducation 93, nous construisons une alternative pour la justice sociale et environnementale en portant des revendications crédibles pour l’école et pour la société !

Face à la dégradation du service public d’éducation et de nos conditions de travail, le syndicat est notre force !

Changeons l’école, changeons la société, rejoignons SUD éducation !