SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Anti-répression | ATTEE - Administratif⋅ves | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Tou·tes en grève le 20 janvier : appel intersyndical 93
Article publié le 17 janvier 2022

 

Le jeudi 13 janvier a été une journée de grève d’une ampleur exceptionnelle. Elle a forcé le gouvernement à de premières concessions. Cependant, les annonces faites par le premier ministre et le ministre de l’Éducation nationale ne sont pas suffisantes. Elles ont néanmoins montré que la grève des personnels a un impact fort, et que nous pouvons obtenir satisfaction sur nos revendications. 

La situation est intenable dans les écoles et établissements du 93. Le chaos engendré par la gestion de la crise sanitaire mérite des réponses fortes, au-delà des engagements pris par le Premier ministre et le ministre de l’Éducation nationale. Il faut immédiatement reporter les épreuves de spécialités de mars à juin et annuler les évaluations de mi-CP. Des postes de titulaires doivent être créés, par des concours exceptionnels immédiats, pour assurer les remplacements mais aussi réduire les effectifs dans les classes, au-delà du recours aux listes complémentaires dans le premier degré, qui ne représentent que très peu de personne aux mois de janvier. Les écoles et établissements doivent être dotés en matériel de protection en nombre suffisant, bien au-delà des volumes annoncés et y compris pour les élèves. Personnels, élèves et parents ont besoin de stabilité, pour travailler et étudier dans un environnement serein et sécurisé. 

Au-delà, l’école a un besoin urgent d’investissement. Il faut un collectif budgétaire pour permettre des recrutements massifs et réduire les effectifs dans les classes. Il faut augmenter les salaires des personnels, au-delà des annonces du Grenelle de l’Éducation (prétexte de pseudo augmentations pour mettre en place de nouvelles réformes destructrices), dans le cadre du dégel du point d’indice et d’augmentations indiciaires. Il faut un plan d’urgence pour la Seine-Saint-Denis.

La colère des personnels, des parents et des lycéen·nes n’est pas retombée ! L’heure est à la poursuite de la mobilisation !

Pour obtenir satisfaction sur les revendications, nos organisations appellent personnels, parents et lycéen·ne·s :

- à poursuivre les mobilisations engagées et décidées par les personnels dès les prochains jours

- à se mettre en grève le 20 janvier et à participer aux manifestations prévues

- à se réunir en AG d’établissements et de villes afin de décider des suites à donner.

Cette semaine de mobilisation doit déboucher sur une mobilisation massive le 27 janvier dans le cadre de l’appel interprofessionnel. 

PDF - 250.4 ko
Tract intersyndical imprimable