SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Suicide de Christine : grève et rassemblement jeudi 3 octobre à 13h30
Article publié le 27 septembre 2019

 



Le suicide de Christine Renon dans l’école Méhul à Pantin , accompagné de lettres dans lesquelles elle déplore la dégradation de ses conditions de travail, témoigne de la situation de souffrance des personnels de l’Education Nationale, qui ne fait qu’empirer. Nombre de collègues mettent fin à leurs jours ou tentent de le faire.

Intensification du travail et multiplication des tâches éloignées du coeur de notre métier, pressions et injonctions hiérarchiques, réformes délétères de destruction du service public d’Education, infantilisation, mobilités forcées ou restreintes, non respect du droit, isolement et tentative de nous rendre seul·es responsable des dysfonctionnements du système. L’organisation du travail est pathogène pour les personnels !

L’Institution est responsable !

Le new management tue dans l’Education nationale, comme à France Telecom ou à la SNCF.

Nous demandons donc au Directeur académique de la Seine-Saint-Denis de prendre ses responsabilités pour protéger la santé et la sécurité des personnels.

Un CHSCT départemental extraordinaire aura lieu jeudi 3 octobre à 14h afin qu’une enquête soit menée par les représentant·es du personnel pour établir le lien entre la mort de notre collègue et ses conditions de travail et exiger des vraies mesures de prévention et de protection de la part de la hiérarchie.

Non, nous n’accepterons pas de retour à la normale après un tel événement !

Nous demandons au Ministre que cesse la mise en place d’organisations du travail pathogènes et réclamons de réelles mesures de prévention et de protection des personnels afin d’éviter que ce genre de drame ne se reproduise.

TOU.TES EN GREVE JEUDI 3 OCTOBRE
RASSEMBLEMENT A 13h30 DEVANT LA DSDEN

PDF - 184.7 ko
Communiqué intersyndical