SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Anti-répression | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Retard de paiement des salaires des AESH du 93 : SUD éducation 93 écrit à la DSDEN
Article publié le 28 février 2021

PDF - 101.9 ko

9000 AESH sont employé∙e∙s pour accompagner les élèves en situation de handicap dans l’académie de Créteil. Une partie des AESH qui travaillent dans le 93 ont reçu leur paie en retard au mois de février, d’autres n’ont toujours pas été payé∙e∙s. Pourtant les personnels enseignants ont, eux et elles, reçu leur traitement le 24 février. Ces retards dans le paiement des salaires sont inacceptables.

Les AESH sont employé∙e∙s sous des contrats précaires avec des temps incomplets imposés et des salaires incomplets. Les AESH du département gagnent en moyenne 750h pour 24 heures de travail hebdomadaires : ne pas les rémunérer à temps est intolérable !

SUD éducation 93 a écrit à la DSDEN pour faire part de ces retards de salaire.

Pour tout problème au sujet de :

- votre affectation en PIAL ou hors PIAL,

- votre salaire,

- vos conditions de travail,

- tout autre problème.

Contactez SUD éducation 93 !

Bourse du Travail de Saint-Denis
9/11 rue Génin,
93200 Saint-Denis

01.55.84.41.26 06.88.66.47.23
contact@sudeducation93.org
http://www.sudeducation93.org/

Le courriel de SUD éducation à la DSDEN :

Le syndicat SUD éducation 93 a été contacté par des personnels AESH du département car ceux et celles-ci ont été payé-e-s en retard ce mois-ci. Au moment où je vous écris, certain-e-s n’ont toujours pas reçu leur traitement. Or les personnels enseignants ont reçu leur traitement le 24 février. Cette situation est très problématique. Les AESH touchent des salaires qui sont bas et qui ne permettent pas d’économiser. Ainsi le moindre retard sur salaire peut avoir des conséquences graves pour les collègues et leurs familles. 
Nous venons vers vos services afin que vous puissiez être informé-e-s de cette situation et que vous puissiez prendre contact avec le lycée mutualisateur. Nous souhaitons que les AESH qui n’ont pas été payé-e-s demain puissent bénéficier d’aides alimentaires de la part de vos services. Pour cela il semble nécessaire de faire un état des paiement dès demain.