SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 | Anti-répression Hélène |

Rentrée des classes le 26 avril et le 3 mai ? Et toujours pas de protocole sanitaire !
Article publié le 23 avril 2021

PDF - 433.9 ko
Tract à télécharger

 


26 avril / 3 mai : encore des rentrées chaotiques ?


Le ministre Blanquer décide à nouveau de rouvrir les écoles et établissements scolaires sans mesures sanitaires supplémentaires en pleine crise pandémique !

Pourtant les semaines qui ont précédé la fermeture de mars ont montré qu’en l’absence de politique d’accès aux vaccins et de tests massifs, le port du masque et l’aération des locaux sont très insuffisants !

En mars, le taux d’incidence chez les 0-19 ans a explosé dans le 93 et les personnels se sont retrouvés face à des situations alarmantes : brassage d’élèves dans le 1er degré car les collègues n’étaient plus remplacés, manque de personnels dans les collèges et lycées pour garantir la sécurité des élèves et des personnels…


Les écoles et établissements scolaires sont des lieux de contamination...


L’administration refuse de reconnaître la présence de clusters dans les écoles et les établissements scolaires, pourtant la fermeture des écoles, des collèges et des lycées a eu un effet déterminant puisque le taux d’incidence chez les 0-19 ans a chuté.


… il faut prendre des mesures !


La vaccination : les seules annonces concernent les personnels de plus de 55 ans, pour lesquels des créneaux de vaccinations sont censés être réservés. Il s’agit là d’une mesure d’affichage qui ne concerne que 13,26 % des personnels.

Les tests : en mars, les personnels réclamaient des campagnes de tests massifs. Au vu de la difficulté à organiser des tests naso-pharyngés massifs dans les écoles et établissements, 52 millions d’autotests ont été commandés, soit 4 autotests par personnel et par élève. Néanmoins ces tests seraient réservés aux personnes de plus de 15 ans…donc uniquement aux personnels dans les écoles et les collèges.

SUD éducation 93 appelle les personnels à se réunir en AG, en HMI, en RIS dès la rentrée pour faire le point sur la situation sanitaire et établir leurs revendications


Et préparer la rentrée 2021 !


Les périodes de fermetures de classes et la mauvaise gestion de la crise sanitaire depuis mars 2020 ont eu des effets désastreux sur le niveau des élèves du 93. Avec les non-remplacements et les périodes de fermeture, ce sont des centaines d’heures de classe qui ont été perdues pour les élèves. Les retards dans les apprentissages se sont aggravés.

Dans le 93 : 
 • l’administration ferme 187 classes dans les écoles à la rentrée 2021. 
 • les seuils vont exploser en CE2, CM1, CM2.
 • 22 postes sont supprimés dans les collèges et les seuils explosent dans 60 % des collèges du 93. 
 • 3 postes sont créés en lycées pour 3497 élèves de plus. 

Face à la crise sanitaire,

il faut des moyens renforcés pour la rentrée 2021 !

Pour le 93, SUD éducation 93 revendique :

• la baisse des effectifs par classe

• des créations de poste de CPE et de Vie scolaire

• des créations de postes médico-sociaux pour les écoles et établissements scolaires

• la réintégration des lycées dans la carte de l’éducation prioritaire

• un abondement en heures avec le dédoublement des heures marge en collège et en lycée

• une politique de scolarisation renforcée pour les élèves à besoins particuliers : ULIS, NSA, UPE2A

• des dispositifs d’aide et de prévention : des RASED complets par groupe scolaire

• une embauche massive d’AESH avec un vrai statut de la fonction publique et un vrai salaire

Avec SUD éducation 93 : changer l’école, changer la société,