SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Pour les écoles, on veut des TITULAIRES et PAS DES VACATAIRES !!!
Article publié le 21 septembre 2012

Classes sans enseignants, congés maladie non remplacés, seuils d’ouverture de classe non respectés, postes vacants occupés par des ZIL, semaines de formation des PES remises en cause, la situation est intenable dans le département, la direction académique le reconnaît elle-même !

Dans de nombreuses villes, des délégations d’enseignants et de parents se mobilisent pour empêcher la fermeture d’une classe, pour obtenir le remplacement d’une collègue en congé maternité…
Manifs dans les villes et délégations unitaires à la DSDEN se multiplient jour après jour !

La pression monte car il y a urgence pour l’éducation en Seine-Saint-Denis !

Il manque des centaines de postes d’enseignants pour les écoles du département.

La lutte des collectifs parents/enseignants a contraint le ministère à recruter de 11 personnes inscrites sur la liste complémentaire.
Mais c’est nettement insuffisant en regard des besoins des écoles du 93 !

Alors, la direction académique envisage l’embauche d’étudiants en tant que vacataires pour faire office de remplaçants.

La précarité comme réponse à la pénurie ? C’est inacceptable !!!

L’intersyndicale de Seine-Saint-Denis a décidé d’engager le rapport de force avec le ministère pour faire entendre les exigences des écoles du 93.

SUD Education soutient les deux actions décidées dans l’unité :

- Grève départementale le JEUDI 11 OCTOBRE

- Rassemblement des écoles devant le Ministère !

SUD Education exige aux côtés des autres organisations syndicales :
le recrutement immédiat d’enseignants titulaires !

Plus question d’attendre ! Faisons-nous entendre !

Créteil, le 21 septembre 2012

PDF - 147.6 ko
Grève du 11 octobre 2012