SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Anti-répression | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexuelles et sexistes | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Plan de formation à la laïcité : une nouvelle mesure inutile et stigmatisante de Blanquer
Article publié le 16 juin 2021

Si le ministère de l’éducation brille depuis des années par ses grandes capacités de réformes néolibérales qui détruisent structurellement l’éducation publique, d’autres mesures de nature moins économiques, et qui ne sont pas non plus réclamées par les personnels de l’éducation, sont mises en place afin de défendre une certaine idéologie à un an des présidentielles.

Tandis que les personnels accusent les baisses de moyens, le ministère annonce une nouvelle mesure inutile : la mise en place de pas moins de mille formateurs sur les questions de laïcité. C’est pourtant des créations de postes de professeurs, d’AED, d’AESH, d’infirmière scolaire, de moyens et de temps de concertation qui sont réclamés par l’ensemble du secteur !

Ce plan de formation à la laïcité a de quoi nous inquiéter puisqu’il est porté par un gouvernement qui a démontré tout au long de ces derniers mois une conception de la laïcité à géométrie variable particulièrement instrumentalisée afin de stigmatiser les musulman·es. Loi LSG, loi séparatisme, attaque de l’UNEF sur les questions de la non-mixité, menaces contre notre propre syndicat pour ses valeurs antiracistes, proposition d’interdiction des mamans voilées d’accompagner leurs enfants… des épisodes qui témoignent d’une certaine idéologie islamophobe et qui permettent de faire le lit de l’extrême droite.

Par ailleurs, ce plan de formation annoncé par Blanquer est basé sur un rapport rédigé par Jean-Pierre Obin, ancien inspecteur général qui partage les orientations du ministre, et qui pointe l’urgente nécessité de formation des enseignants à la laïcité. Ce dernier, auteur de « Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école ? », écume depuis quelques mois les plateaux télés pour évoquer une certaine conception de la laïcité mais qui vise en réalité seulement a stigmatiser les musulman·es.

Renforcer l’idée d’une « patrie » et « de valeurs en danger », participer à la montée des idées racistes et sexistes, voila bien l’action du ministre de l’éducation. À ceux qui, aujourd’hui, instrumentalisent le meurtre de notre collègue Samuel Paty pour imposer ce type de mesure, nous répondons que s’ils veulent tant défendre les personnels d’éducation, qu’ils leurs offrent des conditions de travail digne de ce nom !

Il y a aujourd’hui urgence à constituer un front contre la montée des idées nauséabondes d’extrême droite.

Travailleuses et travailleurs, notamment du secteur de l’éducation, dénonçons avec force ce type de mesures et ceux qui les portent !