SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Pas de garanties sanitaires, pas de rentrée le 11 mai : SUD éducation 93 appelle tous les personnels à utiliser leur droit de retrait !
Article publié le 29 avril 2020

Les annonces faites par le Premier Ministre et le Ministre de l’Éducation nationale le 28 avril au sujet du plan de déconfinement du gouvernement n’ont pas rassuré les personnels de l’Éducation du 93, au contraire.
Les annonces du gouvernement concernant les effectifs, le dépistage et le matériel de protection sont insuffisantes et ne permettent pas de rouvrir les écoles, collèges et lycées. Pour SUD éducation 93, cette réouverture est irresponsable. Il semble que l’importance de la crise sanitaire dans notre département conduira les services départementaux de l’Éducation nationale en Seine-Saint-Denis et les collectivités territoriales à repousser la réouverture des établissements scolaires (collèges et lycées) à début juin.
Mais la situation pour les personnels du 1er degré reste très floue : les écoles vont-elles ouvrir ? Si oui, cette réouverture concernera-t-elle tous les élèves ou certain-e-s élèves ?
Pour SUD éducation 93, la situation est claire : les conditions sanitaires ne permettent pas la réouverture des écoles et les risques pour les personnels, les élèves et leurs familles sont trop importants.
Les collectivités territoriales et les services départementaux de l’Éducation sont incapables de garantir des mesures d’hygiène et de protection (désinfection des locaux et du matériel pédagogique, baisse significative des effectifs, plan de suivi sanitaire, mise à disposition de masques certifiés…), c’est pourquoi SUD éducation 93 prend ses responsabilités et appelle l’ensemble des personnels de l’Éducation du département à user de leur droit de retrait.
SUD éducation 93 met à disposition des personnels tous les outils pour mettre en œuvre ce droit (fiches pratiques, modèles de recours), ainsi qu’un préavis de grève pour couvrir tous les personnels, notamment au cas où les droits de retraits ne seraient pas reconnus.

Pour SUD éducation 93, le gouvernement a tort de s’entêter à vouloir ouvrir les écoles et établissements scolaires au mépris des exigences sanitaires. L’urgence n’est pas pédagogique, elle est sanitaire et sociale. SUD éducation 93 est prêt à discuter avec les collectivités territoriales et les services départementaux de l’Éducation nationale de l’implication des personnels volontaires pour assurer un accompagnement social pour les élèves les plus vulnérables et leurs familles. Nous revendiquons des prêts de matériels informatiques pour tous les élèves afin de permettre leur télétravail, la réouverture des services de restauration scolaire, et des aides financières d’urgence grâce aux fonds sociaux et aux sommes non dépensées pour le fonctionnement des écoles et établissements depuis le début du confinement.

Enfin, la fermeture des écoles et établissements scolaires creuse les inégalités et accroît les difficultés d’élèves déjà fragiles scolairement.
Pour SUD éducation 93, le Ministre de l’Éducation nationale doit impérativement débloquer les moyens nécessaires à un plan d’urgence pour l’éducation dans le 93. Nous attendons qu’un effort spécifique soit fait sur notre département pour permettre à la rentrée prochaine de baisser le nombre d’élèves par classe.
SUD éducation 93 revendique l’abandon de toutes les fermetures de classe prévues pour la rentrée prochaine dans le département.

PDF - 241.3 ko
Pas de garanties sanitaires, pas de rentrée le 11 mai