SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Outils de résistance collective aux évaluations CP/CE1
Article publié le 6 septembre 2019

PNG - 559.7 ko
évaluations CP/CE1

Evaluations CP et CE1 : respect de la liberté pédagogique !

Les enseignant.es du 1er degré ont reçu les cahiers d’évaluation CP et CE1. Pour la seconde année consécutive, des collègues font le constat d’items totalement inadaptés à leurs élèves, et en contradiction avec les apprentissages construits en maternelle.
Par ailleurs, ces évaluations (qui existent aussi pour les 6e de collège et 2nde de lycée) représentent un véritable déssaisissement pédagogique, puisque les réponses des élèves doivent être corrigées et analysées par un logiciel ministériel, qui renverra aux enseignants des « profils » d’élèves et de classe, et les protocoles de remédiation à appliquer.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU 93, CGT Educ’action 93, CNT Education 93, Snudi-FO 93 et SUD-Education 93 rappellent que la liberté pédagogique est inscrite dans la loi et que les enseignants.es ne sont en aucun cas de simples exécutants.es.
Le bilan de la session 2018/2019 est un échec total :
il est synonyme de perte de temps pour les enseignant.es comme pour les élèves ; ce dispositif anxiogène pour les élèves, leurs parents et les enseignant.es ne répond en rien aux inégalités scolaires ; les évaluations Blanquer ne servent en réalité que la doctrine ministérielle les résultats des évaluations de l’an passé ayant été publié avant la fin des passations.

Faute de fournir des outils pour la classe, réellement utiles aux enseignants.es, ne s’agit-il pas de préparer le salaire au « mérite », et la mise en concurrence des écoles et des établissements (publication des résultats envisagée dans « CAP 2022* ») ?
Blanquer avec la circulaire de rentrée opère un véritable passage en force et ce n’est pas le conseil d’évaluation de l’école qui a remplacé le CNESCO (article 9 de la « loi de l’école de la confiance ») qui l’infirmera.

Certains collègues individuellement ou collectivement (en se réunissant en conseil des maitre.sses ou en réunion syndicale) s’interrogent sur la passation, les remontées et leurs exploitations. D’autres, découvrant progressivement le contenu des cahiers, décideront d’arrêter. Dans certaines équipes, il n’y aura pas de remontée des réponses.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU 93, CGT Educ’action 93, CNT Education 93, Snudi-FO 93 et SUD-Education 93 informent les enseignant.es qu’elles seront aux côtés de tou-tes celles et ceux qui seraient confrontés à des pressions. Elles décident d’ailleurs d’en informer dès maintenant le Directeur académique.


 

PDF - 554.5 ko
Tract intersyndical
PDF - 57.7 ko
Motion à adopter en conseil des maître.sses

PDF - 19.2 ko
Modèle de courrier signé par les parents