SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Non à la répression anti-syndicale à la RATP !
Article publié le 2 juin 2018

JPEG - 8.2 ko
Repression syndicale

Alexis Louvet, militant CGT RATP du Centre-Bus RATP de Pleyel, et élu CGT au CDEP Bus de la RATP, vient de recevoir un courrier en recommandé avec accusé de réception lui apprenant qu’il comparaîtrait devant le conseil de discipline de la RATP le 8 Juin 2018.

Cette instance peut lui infliger une sanction comprise entre 5 jours de mise à pied et la révocation !

Le motif évoqué par la direction pour justifier cette convocation ? Alexis aurait tenu des propos insultants envers la direction du Centre-Bus dans lequel il travaille et milite depuis bientôt dix ans. L’élément sur lequel s’appuie la direction pour formuler cette accusation ? Un message privé diffusé sur un groupe « Whatsapp » transmis à la direction par un collègue d’Alexis.

Outre le caractère déloyal de cette « preuve », et l’illégalité d’une telle procédure, il s’agit en réalité d’une affaire montée de toutes pièces afin de sanctionner Alexis pour ses activités syndicales. Depuis son entrée à la RATP en 2007, jamais Alexis n’a été sanctionné, rappelé à l’ordre, ni même convoqué pour faute de sécurité, qualité de service insuffisante ou même un relationnel dégradé avec sa hiérarchie.
Jamais non plus, il n’a fermé les yeux, ne s’est tu, ou a refusé d’assumer ses responsabilités de militant syndical ou de représentant du personnel.
Au fond, cette convocation est une forme de répression syndicale grossièrement déguisée.

Un rassemblement de soutien aura lieu le vendredi 8 juin à 13h devant le bureau RATP 19 place Lachanbeaudie (métro Cour Saint-Emilion ou Dugommier).