SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Mouvement inter académique 2019 : d’importants changements dans la note de service ministérielle
Article publié le 9 novembre 2018


Le Ministère de l’Éducation nationale a publié ce jeudi la note de service servant de cadrage au mouvement inter-académique pour les personnels enseignant-es du second degré. Cette note de service introduit de nombreuses modifications dans l’établissement du barème. Cela implique que les barres constatées lors des mouvements précédents ne pourront plus servir d’indicateurs quant à la réussite ou à l’échec de son projet de mobilité.

-> Les stagiaires soumis à de nouvelles règles défavorables

La bonification de stage qui était usuellement de 50 points, utilisable une fois les trois premières années, est nettement amoindrie vu qu’elle passe à 10 points.
Nota bene : les ex-stagiaires qui n’avaient pas encore utilisé cette bonification se retrouvent lésé-es car il-les n’auront également que 10 points.
La décision du ministère de diminuer la bonification de nos collègues stagiaires, pourtant participant-es obligatoires au mouvement, est une très mauvaise nouvelle : elle implique que beaucoup de stagiaires vont être affecté-es sur leurs vœux les moins bien classés, voire en extension. Il faudra donc que les stagiaires nous consultent afin d’élaborer ensemble leur table d’extension.

Les stagiaires ex-non titulaires voient quant à eux leurs bonifications évoluer de façon favorable pour celles et ceux qui peuvent justifier d’un service correspondant à une années scolaire sur les deux années scolaires précédant leur stage. Cette bonification est attribuée en fonction du classement au 1er septembre 2018 :

  • classement jusqu’au 3e échelon : 150 points ;
  • classement au 4e échelon : 165 points ;
  • classement au 5e échelon et au-delà : 180 points.

-> Un rééquilibrage du barème ?

Les bonifications familiales sont légèrement modifiées par la note de service :
- le fait que les conjoints soient dans des académies non limitrophes permet d’obtenir une bonification supplémentaire de 100 points (contre 200 l’an passé) et en cas de séparation entre deux académies limitrophes (mais départements non limitrophes), la bonification passe à 50 points (contre 100 l’an passé).
- L’âge considéré pour les enfants a changé : désormais, seuls les enfants d’au plus 18 ans permettent d’obtenir la bonification liée aux enfants pour le rapprochement de conjoint.

Une plus grande prise en compte de l’ancienneté de poste :
- les points liés à l’ancienneté de poste sont doublés : elle rapporte 20 points par an (contre 10 auparavant) et toujours 25 points supplémentaires par tranche de 4 années de service continu.

La bonification liée à l’enseignement en éducation prioritaire est revalorisée :
- Elle passe à 400 points pour cinq ans d’exercice continu en REP+ ou établissement relevant de la politique de la ville.
- Elle passe à 200 points pour les établissements REP.
- Une prolongation du dispositif transitoire pour les lycées ex-APV : les affectations en lycée précédemment classé APV et non classé politique de la ville ouvrent droit pour les mouvements 2019 et 2020 à la bonification de sortie anticipée du dispositif, attribuée sur la base de l’ancienneté de poste ex-APV arrêtée au 31 août 2015.