SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Motion de l’AG de ville de Saint-Denis
Article publié le 6 février 2019

PDF - 700.2 ko
Affiche avec logos
PDF - 330.7 ko
Affiche avec logo FCPE pour cahiers de correspondance

Mardi 5 février à Saint-Denis.

Nous, enseignants de Saint-Denis, réunis en AG de grève avec les syndicats SNUipp-FSU, Snudi FO, SUD Education, CGT Educ’action le mardi 5 février, refusons la politique menée par le gouvernement contre l’Ecole, contre nos conditions de travail, contre les conditions d’enseignement des élèves, que ce soit concernant les manques de postes, le blocage des salaires des personnels ou les « réformes » engagées.

C’est la même politique que mène le gouvernement dans tous les secteurs professionnels et c’est cette politique qui provoque une colère légitime dans tout le pays.

Décidé à maintenir son « cap », le gouvernement Macron-Philippe-Castaner s’enferme dans une dérive autoritaire, organisant et ordonnant la répression contre les manifestants ; gilets jaunes, lycéens et étudiants, syndicalistes.

Samedi, à l’occasion de l’acte XII des gilets jaunes, dans les victimes de la répression s’est trouvé Louis Boyard, président du syndicat Lycéen UNL, syndicat engagé avec nombre de fédérations syndicales lycéennes, étudiantes et de personnels de l’Education Nationale contre la politique du ministre Blanquer, pour le retrait de Parcours Sup, pour le retrait de la réforme du Bac.

Par cette prise de position nous tenons à témoigner de notre indignation la plus totale face à la répression du gouvernement et apportons tout notre soutien à tous ceux qui luttent contre cette politique ; gilets jaunes, lycéens et étudiants, syndicalistes.

Dans cette situation, parce que cette politique doit être stoppée, nous considérons que qu’il faut poursuivre et amplifier la mobilisation, c’est pourquoi nous invitons tous nos collègues à échanger dans leur école, dans les prochaines assemblées générales, « à décider de tous les moyens d’action en leur possession pour obtenir satisfaction sur les revendications (arrêt de travail, grève, blocage…), (…) et à discuter des suites à donner pour construire la riposte dans la durée » (extrait du communiqué commun des Unions Régionales d’Ile-De-France CGT-FO-FSU-SOLIDAIRES).

Nous appelons à une réunion de ville parents/enseignants
Mardi 19 mars à 18h à la bourse du travail de St Denis
(appelée par les sections locales SUD, CGT, SNUipp et FO)

Nous appelons aussi tou.tes les collègues à venir à l’Assemblée générale départementale inter-degré
Jeudi 7 février à 18h à la bourse du Travail de Saint-Denis pour réclamer des moyens pour le 93
(appelée par SUD et la CGT)