SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Anti-répression | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexuelles et sexistes | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Mobilisation à La Courneuve : Tous et toutes devant l’inspection ce vendredi 2 avril à 12h30
Article publié le 1er avril 2021

Faisant suite à la réunion intersyndicale du vendredi 19 mars, près de 45 collègues du premier degré de La Courneuve se sont réunis en visioconférence ce mardi 30 mars en AG,

voici le communiqué résultant de ces deux moments forts :

Nous, enseignants syndiqués et non syndiqués de la circonscription de La Courneuve, déclarons que nous n’en pouvons plus des dangers encourus pour les familles et les personnels du fait de la gestion sanitaire incohérente etinefficace dans nos écoles et de ce mépris institutionnel envers notre profession.

La situation sanitaire a été et est encore gérée de façon catastrophique par le gouvernement qui confirme sonchoix de la précarité sur la stabilité des équipes et le bien-être des élèves. Les enseignants, en première ligne en ce quiconcerne le risque de contamination, ne pourront être vaccinés s’ils le souhaitent qu’à partir de mi-avril. Les teststardent et s’ils sont mis en place, c’est en dépit de toute organisation réelle. A se demander si ce n’est pas fait exprès :
si on teste trop les enfants, on risque d’être obligé de fermer les écoles.
Les écoles restent ouvertes malgré le taux d’incidence affolant en Seine-Saint-Denis et le nombre de cas augmente de
façon exponentielle : aucune gestion clair des ouvertures et fermetures. La seule réponse que daigne apporter notre
hiérarchie aux inquiétudes des équipes enseignantes est : situation « à surveiller ».
Le manque criant de remplaçants amène au brassage des élèves qui , en cas d’absence de leur enseignant, sont
alors répartis sur d’autres classes, ceci alors même que les équipes se battent depuis des mois pour faire
respecter le protocole cherchant à éviter le brassage des élèves !
Et ce manque de remplaçants n’est compensé que par la mise en place de contractuels précaires. Les
remplaçants vont et viennent dans les classes, se succèdent sans explications, nous appelons cela de la maltraitance !
 Et la culpabilisation règne, on n’en est plus à vouloir protéger les agents mais savoir qui serait coupable de ne pas
avoir porté le masque ou effectué les gestes barrière. Tout cela dans un climat de peur générale de la hiérarchie qui,
dans beaucoup d’endroits, étouffe les informations, donne les ordres pour que les informations ne passent pas aux
parents qui vivent dans l’ignorance des scandales qui se passent dans les écoles de leurs enfants.
Ça suffit ! Le gouvernement abandonne l’Ecole républicaine dans l’indifférence générale !
Pour toutes ces raisons, nous, enseignants syndiqués et non syndiqués de la circonscription de La Courneuve,
réclamons :

- Le dépistage partout et tout de suite, en priorisant les secteurs « clusters » ! Les tests salivaires doivent également
être effectués dans les écoles maternelles qui ne sont pour l’instant pas concernées (seulement en Seine-Saint-Denis,
ailleurs elles le sont !...), alors même que ce test salivaire a été conçu justement pour les enfants de moins de 6 ans !

- La mise à disposition, enfin, de masques FFP2 et chirurgicaux, du gel hydroalcoolique, en nombre, et pour tous
les collègues !

- Le nettoyage des locaux et du matériel à la hauteur des recommandations écrites dans le protocole sanitaire.
Embauche supplémentaire de personnels pour l’entretien et le nettoyage !

- Le remplacement de chaque enseignant absent (103 collègues sont toujours en attente de la réouverture de la liste
complémentaire pour venir renforcer les rangs). Une seule solution possible pour être en cohérence avec le protocole
et une gestion sanitaire efficace et cohérente : Ne plus accepter les élèves des classes n’ayant pas de remplaçant.

- Le retrait du formulaire distribué par la DSDEN aux directeurs, formulaire de dénonciation des collègues sur la
bonne pratique des gestes barrières et le port du masque à l’école.

- La fermeture des écoles faisant part de chiffres alarmants concernant les adultes et enfants positifs au
COVID. Que l’administration communique sur un chiffre ou un pourcentage de cas permettant la fermeture
automatique de l’école au lieu de laisser tout le monde dans le flou, l’incertitude et la peur !

RASSEMBLONS-NOUS DEVANT L’INSPECTION VENDREDI 2 AVRIL A 12H30 POUR EXPRIMER
NOTRE MECONTENTEMENT ET DEMANDER A NOTRE INSPECTRICE DE NOUS RECEVOIR.
PARLEZ-EN MASSIVEMENT ! MOBILISONS NOUS !!!

Les enseignant.e.s mobilisé.e.s de La Courneuve