SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Missions, statuts : GREVE LE 5 DECEMBRE
Article publié le 2 décembre 2013

Missions, statuts : Peillon ouvre un chantier de travail sous le sceau de l’austérité

JEUDI 5 DÉCEMBRE, TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION

Rendez-vous avec nos collègues du 1er degré en grève sur la question des rytmes : 14h au RER Luxembourg

L’intersyndicale SNES-SNUEP-FSU, SNETAA, SNFOLC, CGT éduc’action et SUD éducation appelle à la grève le 5 décembre 2013 pour :

  • s’opposer à l’augmentation de nos obligations de service au-delà des maximums hebdomadaires statutaires existants ;
  • s’opposer à la définition de nos missions, de nos obligations réglementaires de service ou de nos primes par les conseils d’administration et par les chefs d’établissement ;
  • s’opposer à la volonté du ministre de lister des tâches qui deviendraient obligatoires et porteraient notre service au-delà des maxima hebdomadaires actuels ;
  • s’opposer à la suppression de certaines décharges de service au profit d’un système de pondération moins favorable au collègues (1re chaire, BTS, CPGE) ;
  • s’opposer à la transformation des autres décharges de service en indemnités ;
  • s’opposer à la possibilité de généraliser les épreuves locales pour les examens nationaux.

Elles appellent à la grève pour :

  • l’augmentation de nos salaires ;
  • le renoncement à toute tentative d’annualisation du temps de travail des enseignants ;
  • la réduction des effectifs, la mise en place de dédoublements, des moyens à la hauteur des besoins, y compris ceux relevant de l’éducation prioritaire, pour assurer la réussite de TOUS les élèves ;
  • le recrutement et la création des postes nécessaires, l’accès à la titularisation de tous les contractuels
  • le maintien des CO-Psy et du réseau des CIO au sein de l’Éducation Nationale ;
  • une véritable relance de l’éducation prioritaire qui passe par l’augmentation des moyens alloués et par l’abandon des dispositifs ECLAIR.

Voir le tract intersyndical :

PDF - 346.4 ko
Tract intersyndical