SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19 : SUD éducation écrit à la DSDEN
Article publié le 6 septembre 2020

Vous trouverez ci-dessous le courrier que SUD éducation 93 a fait parvenir au Directeur des services départementaux de l’Éducation nationale par le biais de ses représentant-e-s au CTSD et au CHSTC. 

Objet : Conditions de rentrée 2020/2021 et application du protocole sanitaire

Monsieur Chaleix, IA-DASEN de Seine-Saint-Denis,

C’est avec beaucoup d’inquiétudes que nous vous écrivons aujourd’hui. Les retours de nos collègues quant aux réunions de pré-rentrée des personnels et à la rentrée des élèves sont très hétérogènes, certains sont même alarmants. Alors que nous vivons un moment crucial dans la gestion de la crise épidémique, que l’Ile-de-France est en « zone rouge » et qu’on en appelle au civisme de chacun-e pour adopter les gestes barrières et le port du masque dans l’espace public, les personnels ont été surpris-e-s de l’insuffisance des mesures prises dans les établissements ainsi que du non-respect du protocole sanitaire dans de nombreux établissements.

Le protocole sanitaire en vigueur dit explicitement que le « ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports met donc à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves au sein de établissements des masques dits « grand public », à raison de deux masques pour chaque jour de présence dans les écoles ou établissements. » Or, ces masques n’ont pas été distribués de manière uniforme partout. Dans certains établissements, les masques ne sont arrivés qu’en fin de semaine. Dans d’autres établissements, seul-e-s les nouveaux et nouvelles collègues ont reçu des masques. Dans certains établissement, les personnels ont reçu quatre masques, six dans d’autres. Les personnels nous ont rapporté que des masques ont été achetés avec l’argent de l’établissement en l’absence d’une dotation par le ministère de l’Éducation nationale.
Nous espérons que ce courrier pourra vous alerter et que vos services veilleront dès sa réception à l’application du protocole et à la distribution des masques dans toutes les écoles et les établissements, sans exception.

Ensuite, les personnels nous ont fait part de leurs inquiétudes quant à l’absence de consignes explicites de l’administration en cas de contamination de COVID-19 dans une école ou un EPLE : plusieurs questions se posent pourtant :

- les capacités de test sont insuffisantes en Ile-de-France, les files d’attente devant les laboratoires mettent au jour les difficultés de plus en plus importante à dispenser des tests : est-il prévu de développer une possibilité de tester les personnels « cas-contact »via la médecine du travail au sein de l’Éducation nationale ?

- qu’en est-il du jour de carence pour d’une part les personnels atteint-e-s de la COVID-19 et d’autre part pour les personnels « cas contact » qui seraient contraint-e-s par des mesures d’éviction ?

- quelle information sera donnée aux personnels et aux représentant-e-s des personnels en CHSCT-D en cas de contamination dans une école ou dans un collège ? Y aura-t-il des fermetures d’école ou d’EPLE en attendant les résultats des tests des « cas contact » ?

De même, le protocole sanitaire prévoit un nettoyage contraignant des surfaces (tables et bureaux), des surfaces fréquemment touchées et des sols « au minimum une fois par jour ». Or, nous n’avons pas constaté la venue de nouveaux et nouvelles collègues agent-e-s à la rentrée pour effectuer ces tâches. Les agent-e-s qui souffrent de sous effectifs chroniques seront incapables de les assurer. Nous constatons que les bureaux des élèves ne seront pas nettoyés quotidiennement dans les écoles et EPLE du département.

Pour SUD éducation 93, il est primordial d’ouvrir les écoles et établissements scolaires et d’accueillir les élèves, l’école a un rôle social et éducatif auquel nous sommes profondément attaché-e-s. Néanmoins, le gouvernement doit mettre en œuvre les moyens nécessaires pour assurer la santé et la sécurité des élèves et des personnels. Ce protocole est largement insuffisant pour SUD éducation : nous revendiquons une baisse des effectifs par classe afin de garantir la distanciation sociale et de meilleures conditions d’enseignement. Pourtant, alors que ce protocole est très insuffisant, SUD éducation 93 fait le constat que l’Éducation nationale a été incapable de le faire appliquer sur l’ensemble du département lors de la pré-rentrée et de la rentrée.

Nous restons à votre disposition pour plus d’informations quant aux conditions de rentrée. Nous espérons vivement que l’Éducation nationale saura prendre les mesures qui s’imposent avant que des situations dramatiques ne surviennent.

Veuillez agréer, Monsieur l’IA-DASEN, l’expression de notre attachement sincère au service public d’éducation.

Les représentant-e-s de SUD éducation 93 au CTSD et au CHSCT-D