SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Lycée Mozart : une rentrée catastrophique et aucune réponse
Article publié le 23 septembre 2018

Nous relayons ici un tract de l’équipe du lycée Mozart, à destination des parents d’élèves

Depuis 3 ans déjà le nombre d’élèves affectés au lycée augmente et a maintenant dépassé la capacité réelle d’accueil du lycée. C’est pour cette raison que la Région s’était engagée l’an passé à construire des bâtiments provisoires (des préfabriqués) derrière le lycée. La Région s’était également engagée à effectuer pendant l’été d’importants travaux sur le système de chauffage défaillant depuis de nombreuses années (c’est pour permettre ces travaux que les épreuves du bac n’ont pas eu lieu sur le lycée en juin dernier forçant les élèves à aller le passer ailleurs et parfois loin du Blanc-Mesnil).

Or à la rentrée nous avons constaté que rien n’avait été livré, que les travaux sur le chauffage n’avaient même pas commencé et que rien n’était prêt pour assurer la rentrée. En l’état :

  • Les locaux sont insuffisants et inadaptés pour accueillir dignement les élèves. On nous promet maintenant l’installation des préfabriqués pour la veille des vacances de la Toussaint et déjà de graves problèmes apparaissent : nous avons ainsi appris qu’aucun sanitaire n’était prévu dans ces bâtiments censés accueillir près de 300 élèves, pas plus que de local pour accueillir un bureau de la vie scolaire.
  • Les emplois du temps ne sont toujours pas réglementaires pour certaines classes dont certains élèves ne peuvent encore pas assister à tous les cours, sans parler des nombreuses aberrations pédagogiques pour les élèves (cours en classe entière en fin d’après-midi, journées ou semaines déséquilibrées) et pour les professeurs.
  • La possibilité de s’inscrire à une activité sportive dans le cadre de l’AS (qui est un droit pour tous les élèves de France) est rendue impossible car la quasi totalité des classes de secondes (et de nombreuses classes de 1ères et terminales) ont cours le mercredi après-midi, seul créneau disponible pour organiser l’AS.
  • Les locaux disponibles sont sous-équipés en matériel informatique et le câblage n’est toujours pas opérationnel (ainsi, les "tests de positionnement" prévus cette année par le gouvernement ne peuvent tout simplement pas avoir lieu au lycée Mozart).
  • Toutes les salles sont occupées par des cours classiques même celles qui sont inadaptées comme la salle de réunion et les laboratoires de langues, d’informatique et de science. Le CDI qui souffre de la même vétusté que le reste du lycée, s’est vu contraint de fermer jusqu’à la Toussaint.
  • Enfin, si vous êtes venus pour avoir des renseignements sur la mise en œuvre de la réforme du lycée et du baccalauréat annoncée par le ministère, nous n’en avons aucun à vous donner car nous-mêmes n’avons pas été informés.

Constatant l’étendue des dégâts, nous avons été contraints de débrayer massivement vendredi dernier et nous avons formulé des demandes claires, précises et rigoureuses à l’attention du rectorat, de la région et de la direction : des moyens humains supplémentaires pour encadrer les élèves en sureffectif et gérer l’extension du lycée et des emplois du temps cohérents, réglementaires et humains pour les élèves et pour les enseignants pour la rentrée des vacances de la Toussaint (qui devrait voir installés les préfabriqués mais cela sera-t-il le cas ?). A ce jour nous n’avons obtenu absolument aucune réponse à nos demandes et absolument aucun responsable du rectorat ou de la région n’a pris contact avec nous.
Nous tentons tant bien que mal d’assurer les cours aux élèves mais les difficultés s’accumulant nous ne garantissons rien pour l’avenir. Nous sommes abandonnés et démunis.

L’assemblée générale des enseignants du lycée Mozart.