SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Lycée Mozart en grève - information aux élèves et parents
Article publié le 9 février 2019

Communiqué des personnels en grève

Les enseignants en colère !

Ce vendredi 8 février, les enseignants du lycée Mozart se joignent aux très nombreux lycées déjà mobilisés dans tout le pays.

Nous avons pris connaissance des conditions catastrophiques qui s’annoncent avec la réforme des lycées prévue pour l’an prochain. Il s’agit d’une attaque sans précédent !

A Mozart, cela signifie :
 • Les effectifs de chaque classe vont exploser à la rentrée 2019 : généralisation des classes à 35
 • Fin des demi-groupes dans toutes les matières
 • Le tout dans des locaux et des classes déjà saturés.

Ces attaques sont la conséquence directe de l’application des réformes Blanquer qui détruisent l’éducation en réalisant d’énormes économies sur le dos des élèves et en supprimant des milliers de postes de profs dans le secondaire. Elles s’accompagnent de la mise en place de Parcoursup et de la réforme du bac qui mettent en concurrence les lycées et la sélection à l’entrée de l’université. Cela aggrave les inégalités.

Élèves, parents et professeurs, opposons-nous ensemble à ces attaques inacceptables !


 

Information aux parents et aux élèves du Blanc-Mesnil

Le Lycée Mozart se joint aux nombreux établissements en grève reconductible contre les réformes Blanquer et Parcoursup. La mise en place de la réforme aura de nombreux effets sur les conditions de travail des enseignants et sur la scolarité de chacun des élèves :

 

AUJOURD’HUI RENTREE 2019 AVEC LES REFORMES
Des classes à 35 qui garantissent des dédoublements en demi-groupes dans toutes les matières.
Des classes à 24.
Des classes à 35 élèves sans dédoublement dans toutes les Premières et les Terminales (sauf STMG).
Des choix d’options et de spécialités. Mise en concurrence des options et des spécialités
Les élèves n’auront pas nécessairement les spécialités demandées contrairement à ce qui leur a été promis.
Heures d’Accompagnement Personnalisé en groupes réduits, Italien LV3, Musique, Latin, Rugby, Droit. Disparition des heures d’Accompagnement Personnalisé en groupes réduits en Seconde.
Nombre insuffisant d’heures pour assurer à la fois les groupes réduits et les options facultatives.
  Conséquence : des suppressions de postes d’enseignants.
Un choix de trois séries générales en lien avec le Post-BAC. En remplacement des 3 filières actuelles, il y aurait 120 combinaisons de spécialités possibles et surtout infaisables. Nous ne connaissons pas les exigences du supérieur en terme de choix de spécialité.
Un bac national anonyme reconnu par toutes les universités. Un bac local qui crée des inégalités entre les établissements et les territoires.
  Suppressions progressives de postes enseignants en dépit d’une montée démographique (Histoire-Géographie, Anglais, SES, Philosophie)

Parents, élèves, rejoignez-nous dans l’action, venez nous rencontrer au lycée lundi toute la journée, relayez l’information pour amplifier le mouvement