SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Lutte au Collège Fabien de Saint-Denis
Article publié le 8 mars 2011

Le Collège FABIEN de Saint-Denis toujours en lutte.
Mercredi 2 mars nous avions rendez vous au conseil général du 93 pour rencontrer le responsable du pôle Education, qui n’a rien donné .
Jeudi tous les agents de cantine étaient en grève , vendredi nous les avons rejoints avec un taux de quasi 80% de grévistes chez les enseignants .
Nous avons décidé pour la semaine prochaine d’ envoyer un ultimatum pour jeudi 10 mars (date à laquelle nous reprenons la grève) et demandons à être reçu par Claude Bartolone, le président du conseil général et Mathieu Hanotin le vice président à l’ éducation.
Nous avons eu un article dans le parisien et il devrait y en avoir un autre d’ ici peu, puis un article au journal de Saint-Denis distribué gratuitement par la mairie à tous les dyonisiens. Les parents sont associés à la démarches.
Mais nous ne lâchons pas contre vents et marées.

En fait le conseil général a proposé une réorganisation du travail pour palier à l’ augmentation importante du nombre de demi pensionnaire pour évidemment éviter de recruter du personnel.
Une enseignante du Collège

L’article du Parisien (4 mars 2010)

Le Collège Fabien à Saint-Denis est en grève aujourd’hui.
Le personnel proteste contre l’insuffisance du nombre d’agents techniques face à la hausse des demi-pensionnaires.
"Nous avons cette année 100 élèves de plus que dernière à la cantine, soit 300 contre 200, et les effectifs d’agents n’ont pas augmenté, dénonce un professeur. Ils sont tous mobilisés pendant l’heure du déjeuner et n’ont plus le temps de s’occuper du ménage. Résultat : les classes sont de plus en plus sales".
Les grévistes réclament l’embauche d’un agent supplémentaire, ce que refuse le Conseil Général, l’autorité de tutelle. Une assemblée générale doit se tenir en fin de matinée pour savoir si le mouvement sera reconduit lundi.