SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Libération immédiate des manifestant-e-s ! Non à la répression du mouvement social au nom de l’état d’urgence !
Article publié le 29 novembre 2015

Dimanche 29 novembre 2015, plus de 150 personnes ont été arrêtés, place de la République, à la suite des mobilisations pour le climat et la liberté de manifester en marge de la COP 21. Certaines sont dont des personnels de l’éducation nationale dont des militants de sud Education et de Solidaires.

Sud éducation Créteil et sa Fédération exigent leur libération immédiate et l’abandon de toutes éventuelles procédures et poursuites à leur encontre.

Les terribles tueries du 13 novembre ne doivent pas servir de prétexte à une restriction des libertés publiques.

La prolongation de l’état d’urgence, les interdictions de manifester et les restrictions des droits syndicaux sont inacceptables.

Retrouvons-nous le 2 décembre nombreux devant le TGI de Bobigny pour soutenir les salariés d’air France en lutte contre les suppressions de postes et la violence patronale.

Sud éducation réaffirme sa volonté de continuer à se mobiliser et à faire grève pour la justice sociale, l’égalité et les libertés publiques.

http://www.solidaires.org/Fiche-La-garde-a-vue-en-10-questions
http://www.guidedumanifestant.org/