SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


mercredi 19 septembre
Assemblée générale du 19 septembre

vendredi 21 septembre
Formation - AG de l’UL SUD-Solidaires Saint-Denis

jeudi 27 septembre
Voie professionnelle : toutes et tous en grève

mardi 9 octobre
Public, privé : le 9 octobre, en grève et dans la rue

jeudi 18 octobre
Stage "Militer dans le 93"

Le 22 mai - Grève dans toute la Fonction Publique : on amplifie la mobilisation !
Article publié le 11 mai 2018

Les organisations syndicales CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FAFP, FO, FSU, UNSA, SUD-Solidaires appellent toutes les agentes de la Fonction Publique à une nouvelle journée de grève et de manifestation le 22 mai.

Pourquoi faire grève le 22 mai ?
► pour notre pouvoir d’achat ! Entre le gel du point d’indice, la hausse de la CSG et le rétablissement du jour de carence, le gouvernement s’attaque à notre portefeuille !
► pour dire non à la précarité et pour défendre le statut de fonctionnaire ! D’un côté le gouvernement supprime 120.000 postes de fonctionnaires, de l’autre côté il annonce vouloir recruter plus de contractuel.les. Or l’exemple de l’Éducation Nationale, où 1 agent.e sur 4 est contractuel.le, montre que les agent.es non-titulaires ont bien moins de droits que les fonctionnaires (pas d’accès au paritarisme dans les procédures d’affectation, inégalité salariale, recrutement annuel, pressions
au renouvellement…).

Et dans l’Education Nationale, encore des bonnes raisons de faire grève !
►contre les annonces autoritaires du Ministre en matière de pédagogie dans le 1er degré (dictée quotidienne, imposition de la méthode syllabique, format de cahier...) !
►contre les réformes du bac et du lycée (bac à la carte, attaques contre le bac technologique, bouleversement des disciplines…) et la mise en place de la sélection à l’entrée de l’université avec Parcours sup' !
► contre la future réforme de l’enseignement professionnel qui devra favoriser l’apprentissage au détriment de l’enseignement professionnel sous statut scolaire afin de donner plus de poids au patronat dans la formation des jeunes travailleurs et travailleuses.

Et dans le 93 ?
Profitons de la grève du 22 mai pour nous réunir en Assemblée Générale de ville et nous organiser pour obtenir les moyens
dont nous avons particulièrement besoin :
► construction de collège à Bobigny où la politique éducative n'est pas pas adaptée à la hausse démographique,
► création de postes d'enseignantes, d'agentes, de personnels médicosociaux, d'orientation, d'AED et de CPE (pour rappel aucun poste de CPE n’a été créé à la rentrée 2018 alors que 3 nouveaux collèges ont ouvert),
► dotation plus importante en heures pour dédoubler les classes et pérenniser les dispositifs spécialisés,
► création de postes afin de garantir les remplacements.

Sélection, inégalités territoriales, tri social, précarisation, casse des statuts, voilà les maîtres mots de la politique gouvernementale. à l’image des cheminotes
et du service public ferroviaire, l’éducation nationale et ses personnels sont durement attaqué.e.s. Notre réponse doit être à la hauteur des enjeux car c’est la notion même de service public qui est menacée. Égalité, justice sociale, démocratie : il y a des principes qui deviennent des lieux dans lesquels est ancré le progrès. C’est ce qu’incarne plus que tout l’école publique. Aujourd’hui, plus que jamais, ces lieux sont attaqués. Alors de la maternelle à l’université, rassemblons-nous, convergeons avec les luttes en cours pour le bien commun.

Organisons des zones à défendre, remettons le progrès social au goût du jour !
PDF - 628.2 ko
Tract 22 mai
PDF - 361.8 ko
affiche 22 mai