SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | Loi confiance |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Mobilisation de tous les personnels de l’éducation nationale, c’est maintenant !
Article publié le 26 mars 2019


Pour une autre politique éducative !

Ces dernières semaines ont vu émerger des mobilisations massives des personnels de l’éducation nationale dans toute la France : près d’1 Professeur·e des écoles sur 2 en grève le 19 mars et des assemblées générales considérables qui se sont réuni·es dans une trentaine de départements… La cause ? Un rejet massif de la politique éducative de M. Blanquer et la nécessité de gagner des moyens pour améliorer les conditions de travail des personnels et les conditions d’étude des élèves !

Contre la loi Blanquer : à bas l’école de la confiance !

La loi sur l’école de la confiance, dite loi Blanquer, prévoit une transformation profonde du système éducatif avec la mise sous tutelle des écoles à travers les établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF) regroupant les écoles et le collège d’une zone géographique sous l’autorité hiérarchique des principaux.

Mutualisation des moyens, fusion des écoles, généralisation des contrats précaires et renforcement de la hiérarchie sont les fils conducteurs de cette réforme. Pourtant l’école ne doit pas être une entreprise !

Contre Parcours Sup’, la réforme du bac et les réformes des lycées

L’application à marche forcée de la réforme des filières lycée général et technologique a sonné la territorialisation de l’enseignement et les élèves des lycées professionnels sont les grands sacrifiés de la politique de Blanquer puisqu’ils perdent près de 100 à 200h annuelles en CAP et jusqu’à 380h en BAC PRO.

Contre la répression des enseignant-e-s par Blanquer !

Dans un courrier adressé à la hiérarchie, le ministère menace les enseignant-e-s :

  • qui refusent de faire passer les évaluations nationales ou refusent de remonter les résultats ;
  • qui combattent la réforme du lycée général et technologique, par exemple en mettant la note de 20/20 à tou-te‑s les élèves.

Il ose écrire qu’il s’agirait d’une faute professionnelle, or il n’existe aucune circulaire organisant les évaluations nationales, et les personnels sont seul-e-s responsables de l’évaluation des élèves. Un dossier de presse ne constitue pas une instruction officielle. Il est donc impossible pour l’administration de sanctionner la désobéissance à un ordre qui n’existe pas.

Le ministre Blanquer franchit un pas de de plus dans la répression et l’autoritarisme. C’est une atteinte de plus à la liberté pédagogique !

Gagnons un plan d’urgence pour l’éducation pour le 93 !

Alors que notre département connaît un taux de pauvreté de 28,6 % (contre 14,7 % en France métropolitaine) et un revenu médian de 300 euros inférieur à la moyenne nationale, l’Etat ne met pas en place les moyens nécessaires dans les écoles et les établissements scolaires pour réduire les inégalités. Entre les locaux délabrés, amiantés, saturés et les pertes d’heures, les personnels voient le service public d’éducation se dégrader chaque année. Depuis 2012, le nombre d’heures en collège a baissé de 15 % alors que le nombre d’élèves a augmenté de 19 % les dédoublements des CP et des CE1, mesure phare du ministre Blanquer, se sont faits au prix du dispositif « plus de maître que de classe ».

Comment agir ?

SUD éducation 93 appelle tous les personnels à se mobiliser fortement pour le retrait des réformes Blanquer et pour un vrai plan d’urgence pour l’éducation dans le 93 ! Se mobiliser, c’est :

Informer !

  • en organisant des Heures d’information syndicale et des Assemblées générales sur les lieux de travail ou dans les villes pour expliquer les réformes et pour organiser la lutte ;
  • en informant les parents des réformes en cours ;

Se mettre en grève et manifester !
  • en participant massivement aux manifestations organisées localement dans les villes du 93 et à la manifestation parisienne de l’après-midi du samedi 30 mars contre la loi sur l’école de la confiance (rdv du 93 devant le lycée Henri 4) ;
  • en rejoignant les camarades réuni-e-s en AG dans de nombreuses villes du 93, ainsi qu’à Paris et dans d’autres départements et qui appellent à se mettre en grève reconductible à partir du 1er avril ;
  • en étant massivement en grève le 4 avril : écoles, collèges, lycées et universités, tou-te-s ensemble dans la grève et dans la rue de le 4 avril !