SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 | Anti-répression Hélène |

Grille salariale des AESH
Article publié le 21 janvier 2021

La grille salariale est celle qui est proposée par le MEN, on peut voir qu’elle est largement insuffisante. Les grilles salariales des professeur-e-s certifié-e-s comportent jusqu’à 11 échelons pour la classe normale avec un écart de rémunération de 1200€ nets mensuels en début de carrière à 2600€ nets en fin de carrière, au contraire les AESH ne peuvent gravir que 8 échelons et leur rémunération débute à 1200€ à la signature du premier contrat et est plafonnée à 1346€. Les évolutions salariales sont limitées de à 5 à 23€ supplémentaires selon les échelons. Cette grille salariale est indécente. 

Le changement d’échelon doit intervenir tous les 3 ans avec un entretien.
 

Cette grille ne va rien changer à la situation salariale des AESH : les bas salaires sont le fait des temps incomplets. De plus, quand on veut lutter contre les inégalités hommes/femmes, c’est une priorité de revaloriser les bas-salaires des emplois occupés majoritairement par des femmes. Pour rappel plus de 9 AESH sur 10 sont des femmes.

SUD éducation revendique pour les AESH une titularisation sans condition qui s’accompagne de la création d’un statut d’Éducateur·trice scolaire spécialisé·e, avec un salaire à 1700 euros net en début de carrière et la reconnaissance d’un temps plein correspondant à 24h d’accompagnement.