SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Face au 49-3, le 9-3 ne faiblit pas !!
Article publié le 10 mars 2020

PNG - 20.6 ko

Les organisations syndicales de salarié-es et de jeunesse (CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, FIDL, MNL, UNEF, UNL) ont pris acte de l’annonce par le Premier ministre samedi dernier en fin d’après-midi d’utiliser l’article 49-3.

(https://solidaires.org/49-3-Une-seule-reponse-s-impose-la-mobilisation)

Cette procédure gouvernementale permet de faire passer sans vote à l’Assemblée Nationale le projet de loi portant sur le système de retraites par points.

Cela ne fait que démontrer l’impuissance du gouvernement à répondre à la colère de la rue.

C’est une nouvelle preuve, si celle-ci était nécessaire, que le gouvernement refuse le débat et veut faire passer en force ce projet de régression sociale minoritaire dans l’opinion publique.

Les rendez-vous du mois de mars sont autant de répétitions générales pour

un 31 mars explosif !

D’ores et déjà, le 5 mars a été de nouveau un point marquant de la lutte dans les facs contre la LPPR et la réforme des retraites.

Le (7 et) 8 mars, journée internationale de convergence de toutes les luttes des femmes, a été massif, déter et vénère. Le gouvernement Macron a une nouvelle fois répondu par la répression.

Face aux mobilisations diverses, nombreuses et variées, le gouvernent joue la carte du pourrissement et réprime le mouvement social. Face aux violences policières, tou.tes à la manifestation internationale contre les violences policières le samedi 14 mars.

Le 13 mars et le 14 mars, nouveaux temps forts de grève mondiale et de manifestation nationale pour le climat marquent la détermination manifeste de la jeunesse à ne pas rester passive devant l’inactivité de leurs ainé.e.s.

L’Assemblée générale de l’Est francilien propose une semaine noire dans l’éducation à compter du lundi 16 mars.

C’est évidemment dans ce contexte de mobilisation continue que nos organisations syndicales et de jeunesse appellent l’ensemble de la jeunesse, des salarié.es, des privé.es d’emploi, des retraité.es à une nouvelle journée de convergence de grèves et de manifestations le mardi 31 mars 2020.

Le gouvernement est dans les cordes, mettons-le au tapis !