SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Évaluations CP : Pas de passation, pas de remontées ! Ne nous laissons pas intimider !
Article publié le 18 mars 2019

Dès la première session de passation des évaluations nationales standardisées CP en septembre, SUD Éducation 93 a dénoncé les velléités ministérielles de mise en concurrence des écoles et les effets néfastes de ces évaluations sur les élèves autant que sur les professionnel·es qui se voient dessaisi·es de leur liberté pédagogique, en rappelant qu’elles soutiendraient tou·tes les collègues qui ne les feraient pas passer ou qui ne remonteraient pas les résultats.

Ces dernières semaines les pressions hiérarchiques s’intensifient. Certain·es inspecteur·rices demandent des entretiens aux collègues de CP et passent dans leurs classes quand d’autres vont jusqu’à les menacer de leur retirer les classes de CP à la rentrée 2019 au mépris de leur travail et des décisions d’équipes !
La hiérarchie applique servilement les consignes du Ministère de l’éducation nationale, fragilisé par un mouvement de désobéissance qui se diffuse à l’échelle du territoire.

Le Ministère a peur ! Dans une lettre du 8 mars, le DRH du ministère de l’éducation nationale, Edouard Geffray menace de sanction disciplinaire pour faute professionnelle les collègues refusant les évaluations nationales, alors que les enseignant·es ne commettent pas de fautes : ils et elles évaluent leurs élèves à leur manière et respectent ainsi l’article L 912-1 du Code de l’éducation. Aucun texte de loi ne nous oblige à faire passer ces évaluations nationales.

Avant même le vote sur la loi dite de l’école de la « confiance » en mai prochain, Blanquer sort la grosse artillerie contre celles et ceux qui ne sont pas au garde-à-vous.

Oui des collègues du premier degré ont refusé et refusent encore d’utiliser les outils qui visent le renforcement du tri social, la domination des élites sur les classes populaires, la transformation de l’école en marchandise et le transfert des données de nos élèves sur les espaces de stockage de Google en Irlande au mépris de leurs libertés individuelles.

Nous refusons de nous laisser intimider ! Pour nous faire entendre, il faut mener collectivement la mobilisation contre les dérives autoritaires de Blanquer dès le mardi 19 mars en grève, en AG de lutte et dans la rue !
Face à ce mépris et à cet entêtement de notre hiérarchie nous appelons tou·tes les collègues à continuer à résister en refusant de faire passer les évaluations nationales CP ou d’en remonter les résultats !

SUD Éducation 93 exige que Jean-Michel Blanquer abandonne ces évaluations iniques, supprime les données des élèves stockées par un hébergeur privé hors de France, cesse de brimer notre liberté pédagogique et stoppe immédiatement tout projet de mise en concurrence des collègues et des écoles.

PDF - 395.3 ko
Évaluations CP : Pas de passation, pas de remontées ! Ne nous laissons pas intimider !