SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Evaluation CP/CE1 : IL FAUT dire NON !!!
Article publié le 30 août 2019

JPEG - 8.2 ko
Evaluer plus pour évaluer plus
PDF - 227.4 ko
Communiqué évaluations nationales CP CE1 Rentrée 2019

Les évaluations nationales ont provoqué des contestations et de nombreuses critiques, notamment issues de chercheurs comme Roland Goigoux. Malgré ces oppositions, Blanquer ne se contente que d’ajustements à la marge de ces évaluations (calendrier et modalités de passation). SUD Education 93 conteste, dans son intégralité, l’existence d’un tel dispositif, qui ne répond en aucun cas aux difficultés des élèves, à la complexité de l’enseignement et aux pratiques pédagogiques. Ces évaluations n’ont pas pour objectif de traiter les difficultés des élèves mais de justifier, entre autres, la mise en place du dispositif CP/CE1.

→ Notre liberté pédagogique bafouée

Ces évaluations seraient un « repère pour la réussite » , une sorte d’outil qui permettrait aux enseignant-e-s de mieux déterminer les besoins de leurs élèves. C’est encore une fois de la poudre aux yeux ! Elles ne constituent pas un outil professionnel au service de la pédagogie visant la réduction des difficultés scolaires, elles contribuent à la standardisation pédagogique de nos pratiques de classe et deviennent un outil de contrôle des enseignant.es sur leurs pratiques pédagogiques et d’une mise en concurrence entre collègues.

C’est pourquoi nous invitons les équipes enseignantes, dès le conseil de pré-rentrée, à discuter de la pertinence de la passation de ces évaluations et de choisir les outils d’évaluations les mieux adaptés en fonction de leurs élèves et de leurs pratiques pédagogiques.

→ Ne nous laissons pas intimider !

L’année scolaire passée, les pressions hiérarchiques se sont multipliées. Certain·es inspecteur·rices ont tenté d’intimider les collègues de CP jusqu’à les menacer de leur retirer les classes de CP à la rentrée 2019 au mépris de leur travail et des décisions d’équipes !

La lutte contre les lois Blanquer continue, plus que jamais, le rapport de force est nécessaire pour faire plier le gouvernement.

Il faut donc résister collectivement aux pressions hiérarchiques et institutionnelles dans les équipes par le boycott ou a minima le refus de la remontée des résultats.
La résistance aux évaluations nationales, c’est l’affaire de tous·tes, et non des seul-es enseignant-es de CP et de CE1, avec l’appui de parents d’élèves. Les équipes éducatives réunies en conseil des maîtres-esses doivent plus que jamais affirmer leur liberté pédagogique et continuer le travail de conviction auprès des familles.
Pour organiser la riposte collective, SUD Education 93 propose une rencontre intersyndicale 93 et s’efforcera, dans la mesure du possible, d’organiser des réunions d’informations syndicales locales sur le département. Dès la première semaine de rentrée, SUD Education 93 proposera une motion de conseil des maîtres·ses à adopter dans les écoles.

SUD Education 93 soutiendra et accompagnera toutes les équipes qui ne mettront pas en place les évaluations, qui ne les feront pas remonter et qui subiront des pressions de leur hiérarchie.