SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Anti-répression | ATTEE - Administratif⋅ves | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

En grève et dans l’action jeudi 13 janvier : face à la crise sanitaire, respecter les personnels, donner à l’École les moyens de fonctionner
Article publié le 8 janvier 2022

Communiqué intersyndical 93

Personnels et élèves méprisé-es, épuisé-es STOP !

Une fois de plus, une fois de trop, le Ministre donne la preuve de son impréparation et de son mépris à l’égard de la communauté éducative. Après 2 ans de crise sanitaire, aucun bilan n’a été tiré. Bien au contraire, plus le virus circule, plus les mesures pour l’éducation sont allégées : on ne ferme plus de classe en cas de COVID, plus de mesures d’isolement pour les cas contacts de moins de 12 ans ou vacciné-es, mais on demande aux familles de faire tester leurs enfants sans se soucier de l’engorgement prévisible des laboratoires et des pharmacies !

Les informations transmises par la FAQ du Ministère le 2 janvier juste avant la rentrée ont encore été modifiées à nouveau le 6 janvier !

Le constat dressé dans les écoles, dans les collèges et les lycées, est unanime : c’est le chaos, le ras-le-bol des personnels qui ne sont pas protégé-es, la colère, le sentiment de maltraitance et d’abandon !

D’ores et déjà, des collèges et des lycées étaient en grève cette semaine ; l’AG des établissements du 2 nd degré de Bobigny appelle à la grève mardi 11 janvier avec un rassemblement devant la DSDEN 93 à 13h. Ce même jour, l’interfédérale 93 appelle à la mobilisation dans l’hôpital public avec un rassemblement organisé à 11h devant l’ARS de St Denis.

L’intersyndicale 93 appelle d’ores et déjà les collègues à se réunir en assemblée générale et à voter la grève jeudi 13 janvier afin d’obtenir :

- de réelles mesures de protection des personnels et des usager-es (masques chirurgicaux ou FFP2 pour les personnels qui le souhaitent, campagne de tests hebdomadaires effectuées par des personnels de santé, mise en place de mesures au plus près du contexte des écoles et des établissements et se basant sur l’expertise des personnels travaillant sur place, isolement des cas contacts quel que soit leur statut vaccinal prolongé pour les contacts intrafamiliaux…), installation immédiate de purificateurs d’air et de capteurs de CO2 ;

- un retour à la règle « 1 cas positif = classe fermée » dans les écoles ;

- un recrutement massif de personnels pour assurer le remplacement (non assuré depuis la rentrée de septembre dans de nombreuses situations) ;

- le recrutement d’infirmières scolaires, de médecins scolaires et de médecins de prévention à hauteur des besoins ;

- le report des épreuves de spécialité du Bac en juin, leur transformation en épreuves nationales et plus généralement la suppression du contrôle continu et le retour à des épreuves du bac anonymes, terminales, nationales

L’intersyndicale 93 soutient la grève et les rassemblements du mardi 11 janvier

L’intersyndicale 93 appelle tous les personnels à la grève du jeudi 13 janvier

L’intersyndicale 93 appelle les personnels à se réunir en AG le 13 janvier et à mettre en discussion la poursuite de la grève.

Préparons aussi la grève interprofessionnelle du 27 janvier !

PDF - 202.8 ko
Version pdf

 

 

 


 🤩Feuille de slogans

Feuille de slogans 13 janvier

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Communiqué intersyndical national

Depuis la rentrée de janvier, l’épuisement et l’exaspération de toute la communauté éducative atteignent un niveau inédit. La responsabilité du ministre et du gouvernement dans cette situation chaotique est totale du fait de changements de pied incessants, de protocoles intenables et d’absence de moyens donnés pour assurer le fonctionnement de l’Education. Malgré une amplification jamais vue de l’épidémie, l’École ne bénéficie pas de l’organisation protectrice qui serait nécessaire pour assurer la sécurité des élèves, des personnels et de leurs familles. Les retours au compte- gouttes des élèves générant des aménagements pédagogiques rendent difficiles les conditions d’apprentissage. Pénurie des remplacements, gestion des tests et des absences des élèves dégradent fortement les conditions de travail.

Pourtant les écoles, collèges et lycées doivent avoir les moyens de fonctionner en toute sécurité. Sur le terrain, les collègues se mobilisent d’ores et déjà pour demander que l’Ecole soit respectée et ont décidé de poursuivre la semaine prochaine dans de nombreux endroits. Les fédérations de l’Éducation nationale FSU, UNSA, FO, CGT Educ’action, SNALC, SNE, SUD Education, la fédération de parents d’élèves FCPE, les organisations lycéennes MNL, La Voix Lycéenne, la FIDL, appellent l’ensemble des personnels à se mettre en grève et l’ensemble de la communauté éducative à se mobiliser jeudi 13 janvier pour faire entendre leur colère et obtenir une politique cohérente de protection et de prévention à la hauteur des enjeux sanitaires, scolaires et sociaux.

Cela passe par une autre gestion de l’épidémie à l’École avec les moyens et les protections pour faire face à la crise en élaborant un protocole viable et qui ne mette pas en difficulté les personnels sur la gestion des cas positifs, des cas contacts et des campagnes de tests préventifs, en dotant d’équipements de protection les personnels, les écoles et les établissements et en attribuant les moyens humains nécessaires notamment par la création de postes via les listes complémentaires tout en programmant dès maintenant un collectif budgétaire.

PDF - 190.6 ko
Version pdf