SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Des moyens en vie scolaires !
Article publié le 2 juillet 2020

Baisse des moyens Vie Scolaire dans les collèges et les lycées du 93 :

=> 1,5 création de poste de Vie Scolaire pour 1345 élèves de plus dans les collèges de Seine-Saint-Denis !

=> 3,5 suppressions de poste de Vie Scolaire pour 1546 élèves de plus dans les lycées de l’académie de Créteil !

Les moyens vie scolaire pour les collèges du 93 : https://sudeducation93.org/CTSD-2nd-degre-ajustement-et-moyens-Vie-Scolaire.html

SUD éducation 93 a pris connaissance des moyens qui seront attribués pour les collèges et lycées à la rentrée 2020. Les suppressions de poste en lycée ont été présentées aux représentant-e-s des organisations syndicales le 25 juin dernier : alors que le nombre de lycéens augmente (+1546), le rectorat prévoit de supprimer 3,5 postes d’Assistant-e d’Education (AED) dont 1,5 dans des lycées professionnels de Seine-Saint-Denis : aux lycées professionnels Bartholdi à Saint-Denis et Timbaud à Aubervilliers ainsi qu’au lycée polyvalent Sabatier à Bobigny.
Le nombre d’AED par élèves baisse également dans les collèges du département selon les chiffres qui seront présentés le 3 juillet au comité départemental puisqu’on atteind le chiffre d’un-e AED pour 79,29 élèves. La DSDEN crée 1,5 poste d’AED pour 1345 élèves supplémentaires.

Ces chiffres sont extrêmement inquiétants : alors que les personnels de l’éducation ne cessent de demander les moyens nécessaires pour faire fonctionner les établissements scolaires, l’Éducation nationale s’entête à asphyxier les équipes en réduisant encore les moyens.
La baisse du taux d’accompagnement en lycée comme en collège engendre des situations de violences que subissent les élèves comme les personnels. Par cette baisse de moyens, l’ Éducation nationale se rend responsable de ces violences. Les personnels de Vie Scolaire, en sous effectif constant, n’ont pas le temps de dialoguer avec les élèves pour prévenir les violences et désamorcer les conflits. De même, ils et elles ne sont pas assez nombreux et nombreuses pour surveiller les espaces à risque des établissements et sont donc impuissant-e-s à empêcher des agressions physiques ou sexuelles.
Ce manqdevraient être éducatives.

SUD éducation 93 revendique des moyens à la hauteur des besoins : arrêtons de sacrifier la sécurité de nos élèves et les conditions de travail des personnels de Vie Scolaire !

SUD éducation 93 revendique l’intégration des lycées a la carte de l’éducation prioritaire, le passage de toute l’éducation prioritaire du département en REP+ avec les moyens qui vont avec :

⇒ 1 CPE pour 4 classes
⇒ 1 AED pour 50 élèves soit la création de 587,62 postes
⇒ l’attribution de la prime d’éducation prioritaire pour tous les personnels AED, AP, AESH

PDF - 81.6 ko
Note postes
Word - 143 ko
Communiqué