SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Des jeunes solidaires pas milliardaires !
Article publié le 3 septembre 2017

Motion de l’ICEM-pédagogie Freinet - congrès de Grenoble, août 2017

Nous éducateurs et éducatrices de l’Icem-pédagogie Freinet constatons la dégradation des acquis sociaux des enfants et des jeunes conquis au XXème siècle :

  • l’abandon de l’obligation pour l’école publique d’accueillir tous les élèves de la maternelle à l’université (mineur-e-s isolé-e-s, enfants migrants, du voyage et des bidonvilles, enfants handicapés, étudiant-e-s pauvres…),
  • les discriminations par l’argent liées à la marchandisation des parcours scolaires et périscolaires,
  • la destruction programmée des réseaux d’aide et de la médecine de prévention,
  • l’absence de formation initiale des enseignant-e-s à leur métier et la suppression de la formation continue.

Cette dégradation du service public d’éducation est volontaire et même organisée par les gouvernements successifs depuis le milieu des années 80.

Elle est le résultat de politiques libérales au niveau international.

Face à cette situation, se multiplient des recherches de solutions individuelles alternatives (écoles privées, école à la maison,...), chacun-e tentant de préserver ses propres enfants du désastre annoncé.

Il y a une illusion à penser que chaque famille pourra s’en sortir mieux que les autres dans une société de plus en plus inégalitaire basée sur la compétition et la peur du lendemain...

Nous souhaitons dessiner un autre futur en formant les enfants et les jeunes au refus de la comparaison, de la compétition, de la soumission et de la domination.

Pour nous, les fondamentaux sont la coopération, l’entraide, l’émancipation, la création, la solidarité.

L’éducation de la génération qui nous suit doit contribuer à construire un monde plus juste, sans exploitation, sans destruction, sans racisme, oppression ou dogmatisme.

Nous appelons l’ensemble des forces sociales et progressistes à créer un collectif unitaire pour défendre un service public d’éducation scolaire et périscolaire, de la maternelle à l’université.

Comité d’Animation de l’Icem-pédagogie Freinet.