SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Anti-répression | ATTEE - Administratif⋅ves | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

De la fable à la fachosphère : l’obsession réactionnaire du ministère
Article publié le 23 janvier 2022

Le 9 décembre, lors du Conseil d’Administration du Lycée Berthelot de Pantin, une motion collective des personnels a été lue. Intitulée « Le Serpent et le Roquet », elle dénonce, sous la forme de la fable pourtant chère à notre ministre, une formation indigente imposée aux personnels de l’établissement. Bien plus prompt à menacer les personnels qu’à se préoccuper des moyens dans les établissements de l’Académie de Créteil, d’autant plus en période de crise sanitaire, le Rectorat a immédiatement convoqué le camarade ayant lu la motion.

La campagne actuellement menée au nom d’une prétendue « laïcité » est un pas de plus qui confirme l’obsession réactionnaire, islamophobe et sexiste du Ministre et de ses affidé·es. Plus préoccupé des tenues des élèves — un jour trop courtes, un jour trop longues, mais jamais assez « républicaines » — que de la situation catastrophique de l’éducation sous covid dans l’Académie, le Rectorat se raidit. C’est pourtant bien l’une des formatrices qui a lancé, en forme de menace : « le Recteur fait des descentes et prend en photo les filles voilées » (sic) !

Au mépris de la liberté d’expression des agent·es et en particulier des représentant·es des personnels, syndiqué·es ou non, le Rectorat désigne des coupables et organise la répression. Il peut compter sur des soutiens fidèles dès qu’il s’agit des lubies et infox du Ministre Blanquer qui, au nom de la « République », piétine l’État de droit et saccage le service public d’Éducation.

La presse d’extrême-droite n’a pas tardé à reprendre et amplifier la version des deux inspecteur·ices, dont la plainte s’est retrouvée bien plus vite entre les mains des « journalistes » qu’entre celles des personnes visées. Ces prétendu·es journalistes ne se sont pas embarassé·es de la vérité, ni du point de vue des personnels visés, réécrivant l’histoire au gré de leurs marottes identitaires et de leurs paniques morales.

Le Point et Valeurs en guise de caution morale ne suffisaient pas, c’est même le « conseil des Sages de la laïcité », qui n’a de sage que le nom, qui a volé au secours du Rectorat. Arguant d’incidents qui ne sont pas avérés, racontant une formation sans y avoir assisté, cédant aux paniques morales les plus irrationnelles, les « Sages » souscrivent au discours du Rectorat : un représentant des personnels devrait obéir à son chef d’établissement dans l’exercice de son mandat ! Ces « Sages » prennent parti d’office pour les inspecteur·rices, du haut de leur cénacle parisien réactionnaire.

La fable « Le Serpent et le Roquet », comme son nom l’indique, est un apologue, un récit imagé dont on peut tirer une morale. Voilà qui est fondamentalement moins politique que les malédictions lancées par les « Sages » de la laïcité, les élucubrations de la presse d’extrême-droite ou encore la parodie de colloque qui a servi de déversoir réactionnaire « anti-woke », sous les auspices du Ministre Blanquer.

 

Sud éducation 93 rappelle que les délégué·es d’organisations syndicales qui prennent la parole bénéficient de la protection que leur confère ce statut, en particulier lorsqu’elles et ils exercent un mandat (représentant·e du personnel).

SUD éducation 93 n’est pas dupe de ces attaques qui visent à museler toute opposition à la politique libérale et réactionnaire du ministre Blanquer, et à abimer encore davantage les instances de « démocratie » à l’école.

 

SUD éducation 93 appelle tous les personnels à refuser les formations « laïcité » en se déclarant en grève ces jours-là.

SUD éducation 93 appelle tous les établissements qui le souhaiteront à envoyer une fable de soutien aux personnels du lycée Berthelot. Nous les publierons.

SUD éducation 93 appelle à la levée immédiate de toutes les accusations et sanctions qui pèsent sur les collègues qui ont su dénoncer et lutter contre les offensives du ministère Blanquer.

SUD éducation 93 alerte sur la dérive répressive mise en place par l’administration Blanquer, qui use de ses pouvoirs à des fins politiques, pour servir un agenda réactionnaire et islamophobe.

SUD Éducation 93 demande la suppression du Conseil des « Sages » de la laïcité.

PDF - 163.2 ko

 

 

 

 


"Le Serpent et le Roquet", par les représentant·es des personnels du Lycée Berthelot de Pantin.

 

 

 

 

 

 

"La Chouette et le Mulot", par la section Sud et affinités du Lycée Paul Éluard de Saint-Denis.

 

 

 

 

 

 

 

"On crie haro sur le baudet !", par le lycée Angela Davis.