SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Anti-répression | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexuelles et sexistes | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Contre la mascarade, le chaos et les inégalités du Bac Blanquer, nous soutenons les collègues en grève et appelons à se mobiliser
Article publié le 18 juin 2021

Les épreuves du bac ont commencé jeudi 17 juin dans l’incertitude, l’impréparation et la plus grande inégalité entre les candidat·es. Pour la philosophie, la sélection de la meilleure note entre le contrôle continu et la note de l’épreuve a amené la grande majorité des candidat·es à ne pas la prendre au sérieux et n’a rendu des copies que des quelques lignes minimum assurant leur présence. Cette session 2021 s’ouvre donc sur une mascarade.

En lettres, le respect de l’égalité de préparation des candidat·es n’a pas été respecté en raison de la mise en place de la demi-jauge de façon hétérogène au niveau national et du non remplacement des enseignant·es malades du COVID ou en éviction.

C’est pourquoi SUD Education 93 soutient la grève des correctrices et des correcteurs de philosophie et de lettres.

Concernant le grand oral, l’épreuve fétiche du bac Blanquer, c’est le plus grand chaos et la plus grande inégalité. Certain·es collègues ont reçu leur convocation après la tenue des commissions d’harminisation et d’autres sont convoqué·es dans une autre académie que la leur à plusieurs heures de transport. Concernant l’évaluation, sur les cinq critères énoncés, trois concernent des questions de pure forme contre deux pour le contenu. Cette épreuve évalue donc des compétences orales que l’école ne transmet pas et renforce ainsi les inégalités de classes et de genres. La quantification de ces critères a été laissée aux commissions d’harmonisation permettant des inégalités de traitement des candidat·es entre les académies et entre jurys. Aucun moyen n’a été dégagé (heures dédiées) pour préparer cette épreuve et la pandémie a renforcé les inégalités de préparation entre candidat·es. Les raisons de s’opposer à cette session du grand oral sont donc nombreuses.

SUD Education 93 :

  • soutient les collègues des lycées Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois et Mozart au Blanc-Mesnil qui se sont mis en grève contre cette épreuve,
  • appelle les collègues à utiliser son préavis de grève et à voter la grève les jours de jurys du grand oral,
  • appelle à participer aux rassemblements qui auront lieu dès lundi matin.

SUD Education revendique :

  • la suppression du grand oral,
  • l’abrogation des réformes ORE, des lycées et du baccalauréat.
PDF - 91.6 ko
Communiqué Bac Blanquer