SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Anti-répression | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Contre des conditions de rentrée insupportables, grève au lycée Paul Eluard (Saint-Denis)
Article publié le 11 septembre 2021

Communiqué des personnels en grève

L’AG des personnels mobilisés du lycée Paul Eluard de Saint Denis dénonce les conditions insupportables de la rentrée scolaire 2021 dans l’établissement et alerte sur l’inégalité de traitement qu’elles entraînent pour nos élèves :

→ Dans notre lycée de presque 2000 élèves, il n’y a AUCUN.E assistant.e social.e, alors même que le contexte social et sanitaire rend plus que jamais cette aide absolument nécessaire dans une ville populaire ;

→ Dans notre lycée, il n’y a AUCUN.E psychologue de l’Éducation Nationale et conseiller.e d’orientation, alors que les infirmières alertent depuis longtemps sur la détresse croissante des élèves et des personnels ;

→ L’accueil des élèves en situation de handicap est indigne : les locaux ne répondent pas aux normes d’accessibilité et des Agents d’Accompagnement des Élèves en Situation de Handicap ne sont pas recrutés (sur les 156 heures nécessaires, seules 24 sont pourvues) !

→ Nos conditions matérielles de travail sont indécentes : parc informatique non-fonctionnel, sous-effectif grave des personnels de l’intendance et de la vie scolaire empêchant le fonctionnement normal de la cantine (risque de fermeture),

→ Alors que notre lycée est connu pour subir des intrusions violentes, le manque d’effectifs de Vie Scolaire et l’absence de carte d’accès pour une partie des élèves rendent impossible le filtrage des entrées au sein de l’établissement, ce qui met l’ensemble de la communauté éducative en danger ;

→ Des postes d’enseignants ne sont toujours pas pourvus à ce jour ;

→ En dépit du contexte sanitaire et alors que nous travaillons en zone sensible, nous voyons cette année les effectifs de nos classes augmenter, contre tous les engagements pris.

→ En conséquence d’une grande instabilité au niveau de notre direction depuis quelques années, l’organisation de la rentrée est tellement chaotique que des élèves se sont retrouvés sans emploi du temps fonctionnel, avec des options ou spécialités, pourtant cruciales pour leur poursuite d’études, non assurées ou non prises en compte et des enseignements non dispensés.

Dans ces semaines cruciales de rentrée, nous considérons que le droit fondamental de nos élèves à une éducation de qualité est bafoué. Quel mépris vis-à-vis des élèves, de leurs familles et des personnels !

Dans ce contexte grave, nous tenons à saluer la patience et le sérieux de nos élèves, qui ne demandent qu’à s’investir dans leur scolarité et construire sereinement leur avenir.

Face à l’urgence de la situation, nous appelons à un rassemblement devant le lycée le jeudi 16 septembre pour une journée « Lycée Mort ».