SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Conseil supérieur des programmes du lycée professionnel : compte- rendu de SUD éducation
Article publié le 27 juin 2020

PDF - 101.6 ko
Version pdf

SUD éducation a participé le vendredi 19 juin à une audience en multilatérale au Conseil supérieur des programmes au sujet du bilan des programmes de seconde et de CAP en lycée professionnel, et pour anticiper la rentrée de l’an prochain.

Il est à noter en préalable que le ministère de l’Éducation nationale ne semble pas mettre à disposition des locaux d’une capacité supérieure à 10 places et qu’en conséquence ces réunions sont limitées à un-e seul-e représentant-e par organisation syndicale… ce qui n’a pour autant pas garanti la distanciation physique entre les participant-e-s qui ont dû porter un masque durant la réunion. Cela en dit long sur la considération qui est portée tant au CSP qu’aux organisations syndicales qui portent la voix des personnels.

Nous avons rappelé notre opposition à la réforme du lycée professionnel qui, en réduisant drastiquement les horaires disciplinaires, induit une réduction à portion congrue du contenu des programmes.

Enfin, l’examen des programmes ne peut se faire qu’à l’aune du manque de moyens et de l’effet d’aubaine que représente cette réforme en termes de suppressions de postes.

Nous avons pointé la difficulté particulière de mise en œuvre de la co-intervention ainsi que les effets pervers du morcellement entre différents dispositifs (consolidation, AP, chef d’œuvre, co-intervention…), qui tout en réduisant drastiquement les heures disciplinaires constituent un casse-tête de composition des emplois du temps et des services et conduisent des enseignant-e-s à prendre en charge des groupes d’élèves uniquement sur une partie de ces heures, sans connaître les élèves car n’ayant pas la classe en charge par ailleurs.

Concernant les programmes, bien que cette année ait été tronquée, elle a laissé entrevoir la difficulté à boucler les programmes et plusieurs incohérences comme par exemple l’étude du langage Scratch en CAP et Python en Bac pro. Si le premier est plus accessible et ludique, cela complique les passerelles du CAP vers le Bac Pro.

Pour SUD éducation, il est urgent de revenir sur cette réforme néfaste afin de retrouver une réelle ambition éducative.

Enfin, SUD éducation a rappelé l’envoi de son courrier concernant la nécessité d’aménager au plus vite les programmes sur l’année prochaine, pour tenir compte des inégalités qui se sont accrues pendant la période de confinement.