SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Compte-rendu du CTSD 1er degré du 22 juin : les mesures actées
Article publié le 24 juin 2018

CP à 12 : De la poudre aux yeux ...

Ce vendredi 22 juin a eu lieu le CTSD d’ajustement.
Ces nouvelles mesures décidées s’ajoutent à celles du CTSD de février.

Mesures adoptées

Sur les 465 postes crées en Seine-Saint-Denis pour la carte scolaire du 1er degré, 417 postes sont crées pour le dispositif phare du ministre « 100% de réussite ».

Ces créations de postes sont clairement très insuffisantes et elles se font sur le dos des autres classes (maternelle et cycle 3), contrairement à ce qu’affirme le DASEN mais elles se font aussi sur le dos des postes de RASED (aucun poste créé sur le département pour cette rentrée scolaire), d’UPE2A (4 créations sur tout le 93 malgré la présence massive d’enfants réfugiés non scolarisés) , d’ULIS, des TPS, des postes de remplaçant-es titulaires.

SUD Education 93 réclame toujours plus de 1000 postes tout de suite pour le 1er degré dans notre département pour le respect des seuils et pour combler les besoins en poste. (voir déclaration liminaire)

CP à 12, ou plutôt à 14, 15 et même au delà ...

Mais cette réforme phare du gouvernement s’effectue déjà à moyens constants car le calcul effectué par la DSDEN pour les CP à 12 se fait sur une base de 14 ou 15 (sans prendre en compte les nouvelles arrivées, notamment quand il y a une UPE2A sur l’école)

Ex : pour une école qui attend 60 CP à la rentrée, là où n’importe qui comprendrait qu’il faut 5 moyens, la DSDEN en met 4.
Bah oui, 4x14=56
Et les 4 qui restent ? « Bah vous les dispatchez dans les autres classes (rien à foutre de la cohérence pédagogique hein, nous on regarde les chiffres et les taux de réalisation) ou alors vous faites des CP à 15. »

Liberté pédagogique bafouée

Nous voyons bien dans ce contexte que la liberté des équipes de choisir leur structure pédagogique en fonction des projets et des besoins est totalement remise en cause par notre administration qui répond sans honte qu’en tant que fonctionnaire , nous devons obéissance à notre ministre.

SUD Education rappelle qu’aucun texte réglementaire ne peut imposer une organisation à une équipe. C’est le conseil des maître-sse-s qui arrête la structure pédagogique et qui répartit les moyens d’enseignement.

Le DASEN juge bon de nous préciser que si nous sommes en désaccord avec les mesures ministérielles , nous avons la possibilité de changer de métier ! Tout comme le ministre, le DASEN fait preuve d’un grand mépris envers nous, les professionnel-le-s travaillant dans des conditions toujours plus pénibles

Nos élèves leur coûtent cher !

Par ailleurs, le DASEN , lors de cette instance, n’a fait que parler de chiffres et de taux de réalisation (rapport arrivées/départs d’élèves sur une école) pour justifier les fermetures ou les non ouvertures de classe.
La logique d’économie budgétaire qui se fait sur le dos de nos élèves est poussée à son paroxysme quand il nous explique qu’en faisant des CP à 14, il peut libérer un moyen et se permettre de fermer une classe ! (on dirait qu’il en tire un certain plaisir...)

Les politiques de ville, ce n’est pas mon problème !

Le cas de dérogations problématiques a été abordé lors de ce CTSD.
En effet, dans certaines mairies, la sectorisation n’est pas respectée et de nombreuses dérogations sont acceptées, faisant déborder certaines écoles et en vidant d’autres.
Que répond le DASEN là-dessus ? 
Il répète à plusieurs reprises qu’il est hors de question d’ouvrir une classe dans une école où les seuils débordent à cause de la pratique de certains maires.
Donc, avec cette logique, on peut monter à 30, 31, 32 élèves par classe, Monsieur le DASEN ?
« Bah oui, c’est le système qui est fait comme ça, j’en suis conscient. Mais j’en ai marre de devoir gérer des situations comme ça ! » (précisons que dans le cas des écoles vides pour les mêmes raisons, il ne se gêne pas pour fermer)
Donc, c’est aux équipes sur le terrain de devoir gérer ?
« Les enseignants iront voir le maire. »
Cette réponse est inacceptable et nous montre encore une fois le mépris de ces hommes en costard qui laissent les enseignant-e-s se débrouiller avec toutes leurs difficultés sur le terrain.

Les enfants migrants n’ont qu’à arrêter de faire la manche et le problème sera réglé !

Sur la situation des enfants de migrant-e-s , selon l’ASET 93, 650 enfants ne sont pas scolarisés dans le département .Seulement 4 UPE2A ont été créées. Que répond le DASEN là-dessus ?
Qu’il faut voir le nombre d’enfants inscrits en mairie et ceux ne s’étant pas manifestés. Il se demande pourquoi un certains nombre d’entre eux font la manche au feu rouge plutôt que d’aller à l’école, niant ainsi de voir la maltraitance de l’Etat envers les migrants et rejetant la faute sur les familles elles-mêmes. C’est là encore la démonstration d’un très grand mépris envers les plus démuni-e-s.

Mesures décidées par la DSDEN

SUD Education a bien entendu voté contre ces mesures de carte scolaire jugées largement insuffisantes mais elles sont adoptées car il n’y a pas eu de vote unanime en contre des organisations syndicales, le SE-UNSA s’étant abstenu.

Voici ces mesures ainsi que la déclaration liminaire .
Petite anecdote : à sa lecture, le DASEN répond que les propos extrêmes nous font perdre notre crédit et que les positions militantes n’ont rien à y faire !!!

Précision :

En cas de fermeture de classe ou de la suppression d’un moyen, c’est la même règle. Le poste qui « saute » est soit le poste prévu pour les EFS soit dans le cas où il n’existe pas, la dernière personne nommée sur l’école.

Le prochain CTSD d’ajustement aura lieu début septembre.

Camille,
pour le CTSD 1er degré

OpenDocument Text - 28.4 ko
Déclaration liminaire du 22 juin
PDF - 106.6 ko
Mesures classes "banales"
PDF - 215.9 ko
Mesures UPE2A
PDF - 122 ko
Mesures complémentaires
PDF - 349.1 ko
Mesures Education prioritaire (TPS, coordo REP)