SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Compte rendu du CDEN du 14 février
Article publié le 25 février 2018

Compte-rendu du CDEN du 14 février 2018

Trois points étaient à l’ordre du jour de ce Conseil Départemental de l’Education Nationale :
1- La sectorisation d’Aulnay-sous-Bois,
2- La sectorisation d’Aubervilliers,
3- L’organisation du temps scolaire pour la rentrée 2018.

Vous trouverez dans les documents de préparation du CDEN de nombreuses informations quant aux effectifs de chaque collège ainsi que les cartes de sectorisation et les prévisions d’organisation du temps scolaire dans le 1er degré.

Informations générales sur les effectifs dans le 93

À la rentrée 2017, les collèges du 93 ont accueilli 74012 élèves dont 1683 en SEGPA. En 7 ans, le nombre de collègiens scolarisés a augmenté de plus de 11 %.
En 2010, le département avait voté un Plan exceptionnel d’investissement prévoyant la construction de 5 établissements neufs et la reconstruction ou la rénovation de 15 autres collèges.

1- La sectorisation des collèges d’Aulnay-sous-Bois

Le département du 93 estime que les capacités d’accueil sur la ville sont suffisantes mais qu’il faut faire un rééquilibrage des effectifs au sud de la ville.
Les collèges publics d’Aulnay-sous-Bois accueillent 4460 élèves à la rentrée 2017. On note une augmentation de ces effectifs de 7 % depuis 2010. Cette croissance devrait se poursuivre.
Le département prévoit entre 4710 et 4735 élèves pour la rentrée 2021.
Toujours selon le département, le collège Simone Veil serait en sureffectif dans les années à venir jusqu’à atteindre 720 à 750 élèves à la rentrée 2021. Quant au collège Le Pars, il compterait entre 574 et 594 élèves.

Le département prévoit de limiter la hausse des effectifs à Simone Veil en s’appuyant sur les marges d’accueil du collège Le Parc. Le département s’engage à être vigilant à garantir l’accueil des élèves des quartiers Prévoyants et Nonneville à S.Veil et à Le Parc.

Proposition du département : réviser la sectorisation de S.Veil : les rues situées entre l’avenue Pierre Jouhet, l’allée Sainte-Anne et l’avenue Louis Blanc sont transférées sur le collège Le Parc.
Avec cette modification dans la sectorisation le collège S.Veil devrait voir ses effectifs baisser ( entre 618 et 683 contre 704 à ce jour) et le collège Le Parc devrait voir ses effectifs augmenter (entre 558 et 670 élèves à la rentrée 2021 contre 553 à la rentrée 2017).

Pour Sud Education 93, cela n’est pas satisfaisant. En effet, dans notre département la hausse du nombre d’élèves n’est pas automatiquement accompagné d’une hausse du nombre de personnels de Vie Scolaire (CPE – AED – AP – agent-e-s techniques et administratifs), alors même qu’une hausse de 100 élèves représente une véritable charge de travail supplémentaire.

De plus, Sud Education 93 revendique des colléges à taille humaine (400 élèves maximum).

2- La sectorisation des collèges d’Aubervilliers

On compte 3200 collégiens à la rentrée 2017 (une augmentation de 25 % en 8 ans) dans les collèges d’Aubervilliers. D’ici 2022 on devrait passer de 3460 à 3615 élèves.
Le département a investi dans la construction de deux colléges : le 6eme collège (700 places) qui ouvrira en janvier 2019 (sectorisation pour la rentrée 2018) et le 7eme collège, le collège inter-communal Aubervilliers-Saint-Denis (700 places) qui ouvrira à la rentrée 2019. La capacité d’accueil de la ville sera de 4375 places.
Le département explique le retard pris dans l’ouverture du 6eme collège, qui n’ouvrira qu’en janvier 2019 et non à la rentrée 2018 comme cela était prévu, par une accessibilité au terrain tardive et les intempéries. En attendant l’ouverture de ce 6eme collège, un collège en préfabriqué sera installé sur un terrain adjacent au collège Jean Moulin.

Pour Sud Education 93, la situation des collèges d’Aubervilliers est scandaleuse. Le département a attendu que la situation devienne véritablement critique pour lancer la construction du 6eme collège. Aujourd’hui ce sont les personnels et les élèves qui paient ces retards dans l’ouverture du 6eme collège. En effet les autres collèges de la ville sont en sureffectifs, cela contribue à aggraver les conditions de travail et cela nuit à la scolarité des élèves et donne lieu à des situations de violences qui pourraient être évitées si il y avait plus de personnels dans des collèges à taille humaine.

Sud Education 93 revendique une hausse du nombre de personnels dans tous les collèges de la ville pour accueillir tous les élèves et le classement en REP+ de tous les établissements de la ville. Nous voulons tout de suite 3 CPE par collège et 5 postes d’AED pour chaque établissement en sureffectif.

Sud Education 93 revendique l’accélération des travaux pour la construction du 7eme collège pour une ouverture dans les temps et déclare qu’il faut commencer le chantier d’une 8eme collège pour une baisse rapide et significative des effectifs.

Dans sa réponse, les responsables du département ne prennent pas la mesure du mécontentement des personnels d’Aubervilliers et remercie ceux-ci pour tous les efforts qu’ils ont fourni. De même, le département ne prend pas ses responsabilité et se cache derrière l’excuse de l’accessibilité du terrain pour expliquer les retards dans l’ouverture alors même que la décision d’ouvrir un 6eme collège aurait du être prise bien des années plus tôt.

Sur le 8eme collège, le département déclare étudier les hausses d’effectifs et verra le moment venu si il est nécessaire de construire un 8eme collège.
Le DASEN va faire la demande du classement en REP+ au Ministère.

Le processus de sectorisation de Saint-Denis interviendra courant 2018.

3- L’organisation du temps scolaire à la rentrée 2018

Sur 40 villes dans le département, 17 villes ne modifient pas l’organisation du temps scolaire :

- Bagnolet, Coubron, Epinay, Gagny, Gournay, La Courneuve, Le Raincy, Les Pavillons-sous-Bois, Montfermeil, Neuilly Plaisance, Neuilly sur Marne, Stains, Vaujour, Villepinte conservent la semaine de 4 jours.
- Bondy, Le Pré Saint-Gervais, Pantin, Romainville conservent la semaine de 4,5 jours.

23 villes ont modifié l’organisation du temps scolaire et ont adopté la semaine de 4 jours : Aubervilliers, Aulnay-sous-Bois, Bobigny, Clichy-sous-Bois, Drancy, Dugny, L’île-Saint-Denis, Le Blanc Mesnil, Le Bourget, Les Lilas, Livry Gargan, Montreuil, Noisy le Grand, Noisy le Sec, Pierrefitte, Rosny, Saint-Denis, Saint-Ouen, Sevran, Tremblay-en-France, Villemonble, Villetaneuse.

Vous trouverez ici les positions de Sud Education 93 concernant les rythmes scolaires et le décret permettant de déroger à la réforme des rythmes scolaires.

Cel décret n’abroge pas cette réforme mais l’aménage, en rendant possible l’organisation de la semaine sur 4 jours. Pour cela, les mairies doivent faire une demande de dérogation en consultant obligatoirement les conseils d’école mais sans avoir pour autant à en suivre la majorité des avis émis. Il suffit d’UNE seule demande conjointe entre la municipalité et UN conseil d’école pour que cette proposition soit retenue par la municipalité et imposer à l’ensemble de la ville. C’est le DASEN qui valide ensuite cette nouvelle proposition d’organisation...

PDF - 2.3 Mo
fiches horaires des villes
PDF - 516.9 ko
synthèse horaires
Excel - 87.4 ko
DHG collèges