SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Compte rendu de l’audience intersyndicale sur la titularisation des stagiaires 2nd degré
Article publié le 26 juin 2012

Compte rendu de l’audience intersyndicale sur la titularisation des stagiaires 2nd degré au rectorat, 25 juin 2012 et fiche jury pour les stagiaires

A la demande de Stagiaire Impossible, et d’une large intersyndicale ( SUD éducation, SNES- SNEP-SNUEP, CGT, SNFOLC, SGEN,CNT 94), nous avons été reçus par M. Le Pivert, responsable de la formation 2nd degré, et par M. Bruant, DRH du rectorat.

Conditions de titularisation

Le nombre de stagiaires convoqués serait autour de 5O sur 850 comme l’an dernier. Mais le rectorat dit attendre les chiffres des jurys et nous les communiquera !

Nous avons rappelé que conformément aux engagements du rectorat devant l’intersyndicale le 3 mai, nous attendions des propositions de jurys bienveillantes. Nous nous sommes faits l’écho de l’inquiétude concernant des rapports souvent à charge, alignés pour les chefs d’établissement sur ceux des inspecteurs. Cette situation étant inacceptable après une année au moins aussi difficile que celle de l’an passé au vu du temps plein, de la réduction de la formation et de l’absence de réel de soutien de l’institution lorsque des situations de difficulté étaient signalées.

Pour ces raisons et dans un contexte de remise à en discussion de la réforme de la formation l’an prochain par le ministère nous avons rappelé au nom de l’intersyndicale notre revendication d’aucun licenciement cette année.

Si les décisions des jurys n’allaient pas dans ce sens SUD et les autres OS demandent un GT paritaire avec le recteur pour examiner les cas litigieux. Nous avons rejeté à cette occasion la notion de confiance invoquée par le rectorat pour lui préférer un examen paritaire ….. déjà effectif pourtant pour les agrégés qui disposent d’une CAPA de titularisation !!

Les réponses du rectorat.

- les licenciements : le recteur a annoncé en CTA (Comité technique académique) qu’ils concerneraient les cas de stagiaires qui mettrait en péril des élèves. Nous leur avons répondu que nous ne connaissions pas ces cas mais bien d’autres convoqués pour d’autres raisons. Les absences de renouvellement l’an passé ont été pointées. Le rectorat estime à 4 licenciements en 1 ère année et 7 autres en seconde année sur près de 800 stagiaires. Pas de chiffres sur le renouvellement (4 % annoncés l’an dernier par le rectorat)
les renouvellements sont une seconde chance si on comprend le rectorat. Nous avons été unanime pour dire que passer d’un collège à un lycée et donc refaire l’ensemble de plusieurs programmes mettaient tout autant en fragilité que la 1 ère année. De même, rester en collège mais prendre en charge des niveaux différents, avec des supports différents, ne constituait pas une seconde année de stage, mais un autre stage.

- sur les éléments pris en compte par les jurys. L’ensemble des rapports doit être pris en compte. En cas d’opposition il n’y a pas de règle fixée, « le jury reste donc souverain ». On a rappelé qu’avant la réforme de la mastérisation plusieurs avis étaient pris en compte au-delà des rapports et que les jurys étaient plus divers aussi. De même, la prise en charge des difficultés, le soutien des stagiaire était bien plus réel qu’aujourd’hui.

- Nous avons porté avec un soutien intersyndical la demande d’un groupe de travail avec le recteur sur les cas de licenciement et de renouvellement proposé par le Jury et où pourraient être pris en compte d’autres éléments. Car si le jury est souverain dans sa proposition, c’est bien le recteur qui décide in fine.

Nos partenaires syndicaux ont approuvé une démarche unitaire en ce sens dès la proclamation des résultats des jurys.

Pour les stagiaires 2012-2013

le rectorat a envoyé aux chefs d’établissement une lettre pour la mise en œuvre des 3 h de décharges par le ministre.
Comme nous le supposions dans notre denier tract en ligne, plusieurs possibilités sont laissées au-delà de la décharge de service de 3 h hebdomadaire dont :
- une compensation en heure poste si un BMP peut être complété sur l’établissement ou un voisin.
- une compensation en HSA dans les autres cas ! (ce qui peut toucher des stagiaires ou des collègues de l’établissement)
Les enseignants ex contractuel ou déjà titulaires sont exclus de ces dispositions !!
- 2 niveaux d’enseignement « lorsque cela est possible « !!

Nous avons protesté contre cette disposition ; dans sa forme puisqu’elle n’a pas été communiqué aux instances paritaires et sur le fond puisque rien n’assure que cette décharge sera effective car le texte est incitatif mais peu directif et n’oblige pas les chefs à trouver les BMP nécessaires !

SUD éducation fait campagne pour une application effective avec démarche auprès des chefs d’établissements et si nécessaire boycott collectifs des HSA pour obtenir des service à 15 H maximum et les BMP correspondants.

SUD éducation poursuivra cet été son action dans une démarche unitaire.
Vous pouvez nous contacter si vous êtes convoqués pour préparer l’entretien .

Immédiatement : aucun licenciement, application effective des 3h sans heures sup !
Revendication du tiers temps et d’une autre formation avec recrutement à la licence,
2 années de formation payées comme fonctionnaire stagiaires validées par un master !

Le CR La fiche jury pour les stagiaires

PDF - 1.3 Mo
cr audience 25 juin stagiaires
PDF - 138.6 ko
stagiaires fiche jury