SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Communiqué des enseignant-es en grève reconductible en Ile de France
Article publié le 6 février 2019

Mercredi 6 février

Nous sommes enseignants à Balzac à Mitry-Mory, Jean Macé à Vitry-sur-Seine, Olympe de Gouges à Noisy-le-sec, Rodin, Duruy et Paul Valéry à Paris. Nous avons décidé de reconduire la grève ce mercredi matin.

Nous pensons que la gravité des attaques que subit le service public d’éducation à travers les réformes du lycée général et technologique, du baccalauréat, du lycée professionnel et Parcoursup, justifie une mobilisation d’ampleur.

Monsieur Blanquer affirme que les enseignants soutiennent ses réformes. Pourtant, partout en France, plus de 200 collectifs d’établissements sont déjà mobilisés et organisent la lutte contre ces reculs inacceptables, inacceptables pour les usagers du service public d’éducation, inacceptables pour les conditions de travail des agents du service public, titulaires ou non, que nous sommes.

Ces réformes vont amplifier les inégalités territoriales dans l’offre éducative, dégrader les conditions de travail des élèves et des enseignants, sacrifiées sur l’autel des réductions budgétaires. En témoignent les 2650 suppressions de postes dans le secondaire programmées pour la rentrée 2019, les 400 suppressions de postes administratifs et les heures supplémentaires qui se multiplient.

Nous appelons les enseignants à nous rejoindre dans la grève reconductible, les parents, les élèves et tous les citoyen-ne-s à nous soutenir. L’éducation est l’affaire de tous.