SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Communiqué de soutien mobilisations lycéennes SOLIDAIRES 93
Article publié le 7 décembre 2018

La répression des lycéen.nes est intolérable !

L’Union Syndicale Solidaires 93 se joint à l’inquiètude de Sud éducation 93 quant à la répression qui s’abat sur les lycéen-ne-s de Seine-Saint-Denis et des quartiers populaires en général depuis le début de la semaine. Les informations qui nous parviennent sont insupportables. Selon les informations remontées par Sud éducation, Jeudi 6 décembre un pic de violence a été atteint (voir leur communiqué).

Les forces de l’ordre sont utilisées pour garantir l’ouverture des établissements. Or elles mettent en danger la sécurité des élèves et des personnels. Solidaires 93 dénonce l’usage des armes qui mutilent (lanceur de balles de flashball, grenades de désencerclement). Le recours aux forces de l’ordre ne saurait constituer une réponse légitime et démocratique aux revendications légitimes des jeunes. Plutôt que de donner aux lycéen-nes les moyens de s’organiser, d’exprimer des revendications en mettant des salles à disposition par exemple et en leur permettant de manifester dans les rues, l’institution envoie les forces de l’ordre pour gazer, matraquer, mutiler les lycéen-ne-s et les personnels. Les victimes sont nombreuses, les blessures graves et le droit d’expression, de réunion et de mobilisation des lycéen-ne-s n’est pas garanti.

Les lycéen-nes protestent contre des réformes qui renforcent des inégalités dans la société :

- La réforme du bac qui supprime le caractère national du diplôme
- La réforme des lycées qui crée des inégalités entre élèves et établissements de par les options qui y seront développées
- La sélection à l’université via la plateforme parcoursup.

Si le mouvement est aussi fort en Seine-Saint-Denis, c’est parce que les lycéen-nes comme les personnels ne supportent plus leurs conditions d’étude et de travail désastreuses. Les jeunes grandissent aussi dans un département où ils comprennent bien qu’ils ne sont pas égalité avec les parties les plus riches du territoire, notamment Paris. Plus généralement la situation de sous-dotation de tous les services publics et le mépris affiché par l’Etat pour les habitant-e-s du département conduisent à la colère et à la défiance envers celui-ci.

Travailleur-ses et habitant-e-s du 93, notre rôle est aussi de protéger les plus jeunes en se faisant témoin de ce qu’il se passe près des établissements et en apportant des témoignages sous toutes leurs formes de ce qu’il se passe aux abords des lycées, mais aussi en mettant à disposition nos outils pour ceux et celles qui en ont besoin.

Solidaires 93 apporte son soutien aux lycéen-nes et personnels de l’éducation dans le 93 et ailleurs. Nous appelons à rejoindre les manifestations lycéennes. Nous exigeons encore et toujours des moyens d’urgence pour le département dans tous les services publics.

PDF - 66.6 ko
Communiqué de presse Solidaires 93