SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Communiqué de soutien à la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France
Article publié le 17 novembre 2020


Sud Éducation 93 dénonce l’intimidation politique dont font l’objet la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France (FCSF) et les jeunes qu’elle avait en charge. La responsabilité de la Secrétaire d’État à la jeunesse et l’engagement, Sarah El Hairy, est engagée dans cette énième atteinte gouvernementale à la liberté d’expression et au pluralisme démocratique. Nous relayons le communiqué de la FCSF à qui nous apportons notre soutien.
 
https://www.centres-sociaux.fr/a-propos-du-reseau-jeunes-et-de-linspection-en-cours-communique-de-la-fcsf/
 
 
Nous continuerons à promouvoir auprès des jeunes le débat critique, et notamment l’expression de désaccord avec le pouvoir, sans laquelle il n’y a pas de démocratie. En niant à ces jeunes le droit de défendre une opinion légitime, Sarah El Hairy réduit l’espace démocratique. En justifiant sa réaction par la proximité du meurtre de Samuel Paty, la secrétaire d’État donne aux terroristes ce qu’ils veulent : un pays divisé par une opposition binaire, une logique de soupçon permanente, le reniement des fondements démocratiques.