SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Communiqué de presse des élèves du lycée international de Noisy-Le-Grand
Article publié le 28 mars 2019

Communiqué de Presse :

Les élèves du Lycée International de l’Est Parisien manifestent contre les suppressions et les redéploiements de postes ce vendredi 29 mars

Nous sommes élèves au Lycée International de l’Est Parisien qui a ouvert ses portes en septembre 2016. Cela fait maintenant trois ans que l’on nous explique tous les jours que nous sommes dans un lycée d’excellence ainsi que la vitrine de la région Ile de France. Nos beaux locaux accueillent donc chaque semaine des formations, des conférences d’inspecteurs généraux et d’inspecteurs régionaux. Pourtant, nous n’avons pas les moyens en personnel nécessaires à ce type d’établissement, et cela fait tâche.

Le poste d’assistante sociale, à mi-temps depuis deux ans, va être supprimé. Dans un environnement de stress constant qui a mené ces dernières années à des crises de panique répétées, des hospitalisations et même des tentatives de suicide, notre assistante sociale est trop importante pour être perdue. 160 élèves sont suivis, ce qui représente un quart du lycée. On nous propose pour l’année prochaine un numéro d’urgence. Une voix au téléphone ne peut pas suivre un quart des élèves d’un lycée. Notre statut de lycée international avec des cours de langue et de littérature en langue étrangère nous amène à voyager dans des pays lointains comme la Chine, les Etats-Unis et le Brésil avec des coûts importants pour les familles. Sans assistance pour les aides financières ces voyages ne seront possibles que pour les plus aisés d’entre nous. Est-ce cela un lycée public ?

L’infirmière scolaire, à temps plein sur le lycée ET l’internat depuis l’ouverture, vas être redéployée sur les internats du collège et du lycée International. Avec plus de 400 passages depuis la rentrée 2018, un demi poste n’est pas possible. L’infirmière est aussi à l’origine de nombreux projets pour améliorer le bien-être des élèves et cela est permis justement grâce à sa présence à temps plein.

Notre Centre de Documentation et d’Information est actuellement ouvert 50 heures par semaine grâce à deux temps pleins et un demi poste d’Assistant d’Education. Le lycée est construit pour que le principal lieu de travail soit le CDI. Avec 128 internes ainsi que des emplois du temps comprenants de nombreux trous, le CDI est indispensable. Le seul poste de 30 heures prévu pour l’année prochaine ne permet pas notre réussite, surtout aux épreuves supplémentaires du Bac International.

De plus, nous sommes dotés de 6 postes d’AED. Pour faire tourner un lycée ET un internat ce n’est simplement pas possible. Il y a donc en ce moment un surveillant pour 51 élèves. Cela est problématique sans compter l’augmentation d’effectif de l’année prochaine SANS création de nouveau poste. Avec plus d’élèves mais toujours autant d’AED la situation devient impensable.

Nous nous sommes donc mobilisés mercredi 20 mars en bloquant notre lycée et manifesterons encore demain, ce vendredi 29 mars. Les professeurs sont aussi en grève car une audience au rectorat le 27 mars n’a fait que confirmer ces suppressions et redéploiements de postes.