SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Communiqué de presse "Prof du XXIème siècle" suite au mail de Blanquer
Article publié le 5 mars 2020

Mardi 3 mars 2020, l’ensemble des enseignant·es de France ont reçu un mail de leur ministre les invitant à répondre à une consultation sur « le métier de professeur du XXIe siècle ».

A l’heure où le gouvernement utilise l’article 49.3 pour faire passer en force un projet de loi injuste et rejeté par les citoyen·nes, alors que les personnels, toutes catégories confondues se sont massivement mobilisé·es pour s’y opposer depuis le 5 décembre et que cette lutte se poursuit, le ministère ne trouve pas mieux que de nous faire parvenir un questionnaire infantilisant et condescendant.

La réforme du lycée quant à elle continue d’être imposée par la force et la répression alors que tous les acteurs et actrices de l’éducation, des syndicats aux fédérations de parents, en passant par les associations de professeur·es spécialistes, et maintenant l’Inspection Générale de l’ Éducation Nationale, l’ont rejetée.

Comment croire, alors, à ce faux-semblant de consultation ?

Ce questionnaire d’une confondante banalité, fabriqué à l’emporte-pièce, oublie par ailleurs tout une partie de personnels pourtant indispensable au bon fonctionnement d’un établissement. L’ignorance est le pire mépris pour tou·tes les CPE, administratifs·ves, AED, AESH, agent·es qui souffriront pourtant des mêmes conséquences des réformes.

Ainsi, le ministère tente de donner un vernis de « dialogue » et de « consultation » à sa politique autoritaire, libérale et réactionnaire.

SUD Éducation 93 est solidaire face à la forte répression dont sont victimes les enseignant·es, personnels et élèves mobilisé·es tandis que que la véritable concertation avec les personnels et leurs syndicats est chaque jour un peu plus empêchée par un ministère sourd et autoritaire.

Sud Éducation 93 revendique le retrait du projet de loi sur les retraites, une véritable revalorisation salariale, c’est-à-dire sans contrepartie, et un véritable plan d’urgence pour les établissements scolaires de Seine-Saint-Denis.

Sud Éducation 93 revendique l’abandon de la réforme du lycée et donc des E3C, et le retour à un examen à caractère national.