SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | Loi confiance |

Communiqué de grève des enseignants du collège Pierre de Geyter de Saint-Denis
Article publié le 16 mars 2019

Nous enseignants du collège Pierre de Geyter avons voté la grève ce vendredi 15 mars 2019 suite à la décision de notre chef d’établissement d’interdire à la dernière minute une réunion de la FCPE ayant pour objet la réforme du lycée, le mercredi 13 mars au soir.

Le motif d’interdiction invoqué par le principal a été la présence "non déclarée" d’enseignants du collège à cette réunion d’information ainsi qu’un manquement à notre supposé devoir de réserve.

En effet, trente minutes avant l’heure de la réunion, les enseignants présents dans le collège ont été sommés de quitter les lieux, tandis que dans le même temps, les parents se sont vu interdire l’entrée de l’établissement. Alors que les uns et les autres essayaient de comprendre la situation à travers les grilles du collège, le principal a rappelé aux enseignants présents leur supposé "devoir de réserve", invoquant sa supposée "supériorité hiérarchique" et nous prêtant de fausses intentions quant à notre présence dans l’établissement un mercredi après-midi. "Je sais quels propos se tiennent dans la salle des profs et je ne vous laisserai pas tenir des propos biaisés sur les réformes." Enfin, après avoir reproché aux collègues présents de se comporter comme des "syndicalistes" et non comme des "fonctionnaires", le principal a mis les enseignants à la porte de leur lieu de travail, sous les yeux, toujours, des parents et des élèves.

Nous dénonçons le mépris affiché par un chef d’établissement qui outrepasse sa fonction et fait preuve d’autoritarisme, montrant ainsi sa volonté de bâillonner enseignants et parents au sujet d’une réforme du lycée qui concerne tous nos élèves.

Nous dénonçons également la discrimination anti syndicale que nous subissons.

Les enseignants grévistes du collège Pierre de Geyter de Saint-Denis