SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Anti-répression | ATTEE - Administratif⋅ves | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Communiqué des personnels du collège Fabien suite à l’aggression d’une collègue
Article publié le 20 avril 2022

Ce vendredi 15 avril en fin de matinée, un élève de 4ème a,violemment agressé à mains nues l’une de nos collègues pendant le cours. Immédiatement, des élèves sont intervenus pour protéger leur enseignante qui a par la suite été prise en charge par le SAMU et menée à l’hôpital.

Nous, personnels du collège Fabien, tenons à exprimer notre total soutien à notre collègue durement éprouvée par cette agression particulièrement grave. Nous pensons également aux élèves et aux familles qui ont pu être choqués.

Dans le contexte politique actuel, nous refusons toute récupération de cet événement qui tendrait à stigmatiser davantage nos élèves. Le contexte qui fait naître ce genre de situation intenable au quotidien pour les élèves et les personnels ne doit pas être oublié.

Cet incident n’est en rien un phénomène isolé. Il est le symptôme d’une situation qui se dégrade dramatiquement ces dernières années, essentiellement en raison d’un manque de moyens et de personnels.

Depuis plusieurs années, le collège Fabien, actuellement REP, réclame que soit revu le classement de notre établissement au sein du réseau d’éducation prioritaire. Suite à une erreur administrative, on nous refuse le classement REP+ alors même que nous remplissons tous les critères pour y prétendre. Ces moyens nous permettraient de prévenir ce genre de crise : avant toute chose, les classes seraient moins chargées, ce qui favoriserait un meilleur accompagnement des élèves et une ambiance de classe plus apaisée. Nous avons également besoin d’heures de concertations. Nous y aurions droit si notre classement était revu par le Rectorat.

Au lieu de cela, le rectorat prévoit une énième fermeture de classe pour la, rentrée prochaine : les effectifs explosent. Certains collègues, absents depuis plus de six mois, ne sont toujours pas remplacés : les élèves en pâtissent.

Les personnels et les élèves sont en danger quotidiennement. Les réductions budgétaires successives en sont à l’origine. Que le rectorat endosse ses responsabilités, nous reçoive enfin en audience et attribue les moyens adéquats à notre établissement.

Les personnels du collège Fabien