SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Collège Courbet de Pierrefitte : un collège provisoire met en danger les personnels et les usagers
Article publié le 16 juin 2018

Un article du parisien sur le sujet : http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/pierrefitte-sur-seine-au-college-courbet-le-ras-le-bol-des-parents-d-eleves-11-06-2018-7766499.php#xtor=AD-1481423551


Déclaration sur le collège Gustave Courbet à destination du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et de la Direction académique de l’Education nationale.

Conseil municipal du 14 juin 2018 – Ville de Pierrefitte.

Motion soutenue à l’unanimité du Conseil municipal.

Le Maire et les élus du Conseil municipal, ayant pris connaissance des incidents graves survenus au collège Courbet, et devant l’absence d’information sur la livraison du collège – prévue pour la fin août 2018, s’expriment sous la forme d’une motion.
Depuis deux ans, les élèves et le personnel du collège Courbet sont contraints de suivre leur scolarité ou d’exercer dans des conditions de travail et dans des conditions d’hygiène tout à fait discutables. Face à la dégradation des locaux, au défaut de maintenance et à la multiplication des accidents, nous rappelons au Département les engagements pris en matière de délais de rénovation du collège Courbet.
Nous souhaitons que les conditions de sécurité du collège provisoire soient rétablies au plus vite par un état des lieux et un diagnostic, une mise aux normes et le passage d’une commission de sécurité, indépendante des prestataires engagés par le Département. Un écrit doit traduire ces engagements de sécurité.

Il convient de rappeler qu’au cours de l’année scolaire, les parents d’élèves, les enseignants et personnels du collège Courbet ont fait état de nombreuses et diverses difficultés concernant les conditions d’enseignement au sein des locaux provisoires. La Ville soutient la communauté éducative (élèves, parents d’élèves, enseignants…) dans sa demande de pouvoir disposer de conditions d’étude adéquates et sûres dans les locaux provisoires actuels, ainsi que de réceptionner un équipement de qualité lors de la livraison du nouveau collège.

En raison de divers aléas (faillite d’une entreprise, intempéries à répétition…), il apparaît que le nouveau bâtiment pourra difficilement être achevé et totalement équipé pour la rentrée de septembre. Cette situation rendrait incertaine le résultat de la visite de la commission de sécurité.

Si cette situation se confirme, ce que laisse supposer une visite des lieux effectuée voici quelques jours par le Maire, Michel Fourcade, et le vice-président du Conseil départemental Emmanuel Constant, nous demandons à ce que les conséquences de ces aléas soient mises à profit pour que soit apporté un soin particulier aux finitions du nouveau collège, quitte à ce que sa livraison soit différée à la fin octobre, afin d’éviter que ne se reproduise dans le collège définitif certains des soucis rencontrés dans les structures actuelles.

Ce décalage suppose toutefois l’établissement et la communication rapide aux parents d’élèves et à la communauté éducative, d’un calendrier révisé précis et fiable concernant l’achèvement des bâtiments dédiés à l’enseignement. Ce calendrier ne saurait remettre en cause la date de livraison des autres équipements (cuisine centrale, gymnase…), à la fin de la présente année civile.

En revanche, il est indispensable que l’internat soit pleinement opérationnel dans les délais initiaux, dès la fin août. Le Conseil municipal souhaite que les demandes ici formulées puissent trouver des réponses lors de la réunion organisée lundi prochain entre l’association des parents d’élèves et le Département, en présence notamment de la directrice du service départemental de l’éducation et de la jeunesse.

Dans le même temps, la période estivale devra être mise à profit par le Département pour réaliser un état des lieux des bâtiments provisoires d’enseignement et de restauration afin que des travaux d’amélioration et de maintenance soient entrepris pour résoudre les anomalies et dysfonctionnements qui ont été pointés récemment. Il s’agira aussi de réparer les dégradations qui ont pu être commises durant l’année scolaire, et qui peuvent expliquer une partie des soucis rencontrés. Ces réparations et la sûreté des lieux devront être certifiées par un cabinet d’audit externe.

De plus, nous élus de la Ville de Pierrefitte, souhaitons affirmer la nécessité selon laquelle les parents et la communauté éducative puissent, conformément à leur demande, disposer d’une information précise, régulière et fiable quant à l’état d’avancement effectif du chantier pour pouvoir appréhender de façon apaisée l’emménagement dans le nouvel établissement.

La Ville rappelle l’investissement majeur consenti par le Département avec 35 millions d’euros investis pour la reconstruction du collège Gustave Courbet et ses différents équipements annexes. Cet engagement fort du Conseil départemental en faveur de notre ville et de ses habitants a pour but d’offrir les meilleures chances de réussite aux collégiens de Pierrefitte. Nous souhaitons que toutes les assurances soient prises pour qu’il se traduise par la livraison d’un équipement pleinement opérationnel qui puisse être apprécié d’emblée par les enseignants, les élèves et leurs parents.

Enfin, jusqu’à l’achèvement complet du chantier, nous demandons fermement à la Direction académique de l’Education nationale d’accorder au chef d’établissement le renfort d’un adjoint supplémentaire pour la seconder dans des missions qui se sont accrues. Ce soutien lui permettra de remplir à la fois ses fonctions traditionnelles vis-à-vis des équipes pédagogiques et celles découlant des travaux au sein de l’établissement, en sa qualité de représentant de l’Education nationale vis-à-vis du Département et des équipes œuvrant sur le chantier.

A Pierrefitte, le 14 juin 2018
23 heures.