SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Anti-répression | ATTEE - Administratif⋅ves | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Chantier de Désamiantage du collège Lenain de Tillemont de Montreuil : ouvert aux élèves, interdit aux syndicats
Article publié le 1er décembre 2021

Le collège Lenain de Tillemont de Montreuil, classé REP+, construit dans les années 70 sur un terrain hautement pollué au plomb, vit depuis plus d’un an des travaux de démolition lourde. Le site est désamianté et déplombé sous les yeux et les poumons des élèves et des personnels. Les ouvriers portent un Equipement de Protection Intégral (EPI), sans qu’aucune information a priori, ni aucune protection individuelle ni collective n’ait été jugée utile pour les usager·es.

Sud éducation 93 a émis une alerte pour danger grave et imminent au CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité, et des Conditions de Travail) le 19 octobre 2021. La loi exige que la DSDEN (Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale) procède immédiatement à une enquête avec le représentant du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail qui lui a signalé le danger. A ce jour, la DSDEN n’a toujours pas lancé cette enquête et les travaux de désamiantage ont repris le 15 novembre 2021.

Les élèves et les personnels subissent les effets immédiats et différés de l’exposition à l’amiante, au plomb, aux substances toxiques héritées du passé industriel de la zone.

Cette année six collèges font l‘objet de rénovation lourde en Seine-Saint-Denis. Ce sont six chantiers sans supervision des services de la DSDEN, le chargé de mission santé et sécurité des affaires immobilières ayant démissionné.

Des effets sur les corps des personnels qui ne sont pas examinés, une médecine de prévention dans le département qui a disparu, plus non plus d’inspection du travail sur le territoire de Montreuil-Bel Air pour contrôler les travaux : voilà la situation des élèves et des personnels en Seine-Saint-Denis.

L’État et le Conseil départemental de la Seine Saint Denis abandonnent ces chantiers aux entreprises du BTP…. et empêchent Sud éducation 93 d’alerter les personnels et de faire respecter le droit !

Sud éducation 93 revendique le droit d’exercer son droit d’enquête

Sud éducation 93 revendique que des mesures soient prises pour protéger les personnels et les usagers.

Contact :

SUD éducation 93 – 9-11 rue Génin – 93200 Saint-Denis

06 62 54 94 28 ou 01 55 84 41 26