SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


COVID 19. Le monde d’après a décidément un goût d’hier, un goût amer.
Article publié le 27 mai 2020

Le 11 mai a marqué le début du déconfinement. Macron en a décidé ainsi, seul, et contre les avis médicaux et scientifiques.

Pour le 2nd degré, la reprise aura lieu le 2 juin pour l’ensemble de l’académie même si la région Île de France est à présent orange sur les cartes.
Nous resterons vigilants à ce que la reprise s’effectue dans les meilleures conditions possibles.
 

Les dates sont arbitraires, entièrement déconnectées des conditions sanitaires et des capacités matérielles. Pire encore les modalités de réouverture des écoles se font ville par ville, école par école, établissement par établissement. Nous rappelons que les réouvertures ne pourront avoir lieu si les instances de nos établissement (CHS et CA)ne se sont pas tenues.(plus d’infos ici).

Derrière la belle vitrine gouvernementale de lutte contre les injustice scolaires, c’est le règne de l’arbitraire et de l’inégalité. Derrière la vitrine ce sont toujours les mêmes préjugés racistes et islamophobes. (Lire notre article).

Pour lutter contre cette maladie très contagieuse et mortelle et dont les écoles, ce n’est plus à démontrer, sont un lieu de propagation, le bon sens aurait voulu que l’on prépare d’abord nos capacités de protection et d’accompagnement médical de la population, ensuite que l’on propose une date de déconfinement. Le bon sens aurait aussi voulu que les mêmes règles et exigences s’imposent à toutes et tous sur tout notre territoire, faut-il le rappeler, toujours classé rouge.

De nombreuses mairies semblent dans l’incapacité d’appliquer le protocole sanitaire pour la réouverture des écoles : nombre d’agent-e-s insuffisant, achat de thermomètres électroniques, achat de détergent et produits désinfectants virucides, matériel de nettoyage en quantité, nombre de sanitaires dans les écoles insuffisant…

Les masques non seulement ne protégeront pas mais en plus ne sont plus obligatoires en cours. Nous n’avons toujours aucune information sur la disponibilité des tests.

La fermeture des école en cas de cas confirmé n’est pourtant pas à l’ordre du jour comme en témoigne le cas de l’école Varlin à Pierrefitte (lire notre article).

À moyen terme, cette rentrée précipitée en mai-juin réduit les opportunités de bien préparer la rentrée de septembre et l’année scolaire 2020-2021, qui sera aussi tout aussi particulière :
→ le virus sera toujours présent
→ les locaux scolaires devront être entièrement réaménagés
→ les programmes scolaires devront être adaptés.

Aucun moyen supplémentaire n’a pour le moment été annoncé, les fermetures de classes ont même été maintenues. Nous, nous, ne faisons pas d’illusion, nous n’obtiendrons que ce pourquoi nous, nous, battrons.
En attendant ces "jours heureux", qui ne viendront que par la lutte, Sud éducation 93 vous accompagne dans toutes vos démarche pour vous protéger que ce soit individuellement comme collectivement.

Ce retour à la presque normale s’accompagne néanmoins d’une interdiction des manifestations ; rassemblement de plus de 5000 personnes ; pour le moment.
Cependant, depuis plusieurs semaines des rendez-vous interprofessionnels ont lieu notamment à Saint-Denis (plus d’infos ici).