SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Contre le dynamitage du mouvement du 1er degré, pour un mouvement organisé dans le 93
Article publié le 5 juin 2019

Rassemblement devant la DSDEN 93
Mardi 11 juin à 12h

Les conditions d’organisation du mouvement départemental 2019 pour la prochaine rentrée sont inadmissibles, pour les enseignant-es comme pour les écoles !

Le ministère a décidé de "sécuriser" le barème des mouvements départementaux en centralisant les vœux de tous les collègues sous l’application MVT1D. Mais l’application ne connait que des bugs et des retards. Les services administratifs se retrouvent face à une application informatique non aboutie, incapable de prendre en compte les spécificités du mouvement du 1er degré.

Les accusés de réception n’ont toujours pas été envoyés aux collègues, il est donc impossible de savoir si les barèmes ont pu être validés. Bien que l’administration annonce la date du 17 juin, nous craignons que les 3600 collègues qui ont participé au mouvement ne connaisse pas leur affectation à cette date, ni même si les représentants du personnel pourront vérifier les barèmes.
Les organisations syndicales ont maintenu une pression constante depuis le début de l’année tant au niveau national qu’au niveau des départements pour dénoncer cette précipitation et surtout cette impréparation, mais le ministère n’a rien voulu entendre. Cela montre sa méconnaissance du 1er degré et la non prise en compte de ces spécificités.

Cette situation est intolérable à tous les niveaux, pour les services de la DSDEN comme pour les enseignant-es. Les écoles et les personnels sont mis purement et simplement dans l’incapacité de préparer la prochaine rentrée.

N’est-il pas temps d’admettre que le bon fonctionnement du système a besoin de l’expertise des représentant-es des personnels, plutôt que d’accélérer des choix de destruction du paritarisme ?
Les affectations doivent être effectuées dans la transparence et l’équité en fonction du barème. Les élu-es du personnels doivent pouvoir exercer leur rôle de vérification.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU 93, Snudi-FO 93,
SE-UNSA 93, Sud éducation 93, CGT Educ’Action 93 appellent tou-tes les enseignant-es des écoles de Seine-Saint-Denis à se rassembler à 12h le mardi 11 juin devant la DSDEN de Bobigny (8 rue Claude Bernard) pour dire STOP au dynamitage du mouvement du 1er degré !

PDF - 5.4 Mo
Communiqué intersyndical