SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | Loi confiance |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Appel de la coordination nationale inter-degrés du 12 mai 2019
Article publié le 14 mai 2019

12 mai 2019 - Appel de la coordination nationale inter-degrés des établissements et collectifs en lutte contre les réformes Blanquer

La quatrième coordination nationale inter-degrés des établissements et collectifs en lutte contre les réformes Blanquer s’est réunie le dimanche 12 mai 2019 à Paris.

1) La coordination soutient les collègues ayant décidé de reconduire la grève après le 9 mai, et appelle à étendre la grève. Pour cela, elle invite notamment les collègues à participer massivement aux assemblées générales organisées dans leurs établissements, villes, départements, académies, et à généraliser la création de caisses de grève.

2) La coordination appelle à faire du mardi 14 mai un temps fort de grève, et à multiplier les actions les 14, 15 et 16 mai, pendant l’examen de la loi Blanquer par le Sénat.
Elle relaie en ce sens les appels...
- de l’AG éducation Île-de-France, appelant à deux temps forts de grève les 14 et 16 mai, et à se rassembler devant le Sénat, qui examinera la loi sur "l’école de la confiance", le mardi 14 à 13h pour les personnels grévistes, et à 18h pour celles et ceux qui souhaitent les soutenir et s’opposer aux réformes régressives de Blanquer (notamment les parents d’élèves).
- de l’AG du 49 appelant à reconduire la grève à partir du lundi 13 ;
- de l’AG de Dijon appelant à la grève avec tournées d’établissement pour le mardi 14/05 ;
- de l’AG de Toulouse qui a voté la grève reconductible à partir du 14/05 ;
- des AESH qui se mobiliseront le 15 mai, notamment à Paris devant le Rectorat à 14h30 ;
- de l’AG du 93 appelant à un jeudi noir le jeudi 16, avec un nouveau rassemblement au Sénat en fin d’après-midi, rejoint par l’AG Île-de-France
- des AG de Lyon, Villeurbanne et Vaulx-en-Velin ayant appelé à reconduire la grève et/ou à des temps forts de grève les 14 et 16 mai
- de l’AG du 44 appelant à un temps fort de grève le jeudi 16, et à rejoindre la grève dans l’enseignement privé.
La coordination rappelle en effet l’existence d’un appel intersyndical à la grève dans l’enseignement privé pour le 16 mai, sur des revendications qui ne peuvent que faire écho aux nôtres, et notamment « l’arrêt des réformes en cours qui entraînent des pertes d’emplois et ne prennent pas en compte l’avis des personnels. »

3) Elle propose de manifester devant les Rectorats, Inspections d’Académie ou DSDEN le jeudi 16 mai pour porter nos revendications.

4) Elle appelle à rendre visible et à dénoncer, dans toutes nos actions, la répression administrative, policière ou judiciaire visant nos collègues, nos élèves, leurs parents, et les mouvements sociaux en général. Elle invite à faire remonter tous les cas de répression recensés à l’adresse : bloquons.blanquer@gmail.com

5) La coordination appelle à la manifestation nationale du samedi 18 mai à Paris, et à y constituer un cortège des écoles et établissements en lutte du premier et du second degrés.
Elle propose également d’en profiter pour se rencontrer entre collègues des différentes régions participant au cortège au cours d’un moment convivial à l’issue de la manifestation pour renforcer les liens entre militant.e.s de la Chaîne des bahuts, des stylos rouges et des différents syndicats opposés aux réformes Blanquer.
De plus, en ce samedi de mobilisations, nous invitons les collègues et les parents d’élèves qui le souhaitent à porter un gilet jaune dans la manifestation pour l’éducation, ou des messages pour l’éducation dans les manifestations de gilets jaunes.

6) Elle propose de faire du mardi 21 mai un nouveau temps fort de grève, lors du vote de la loi Blanquer par le Sénat, et demande aux organisations syndicales de lancer un appel national en ce sens.

7) La coordination invite les collègues à prendre position collectivement, dès maintenant, dans leurs établissements et assemblées générales, sur la grève pendant les épreuves finales du baccalauréat et du brevet, et sur ses modalités. Elle appelle à poursuivre les actions communes avec les collègues du premier degré pendant les examens, afin de faire vivre une « semaine d’enfer » à Blanquer. Elle soutient les collègues déjà engagés dans des actions de grève ou de désobéissance dans le cadre des TPE, des évaluations en cours d’année, ou des épreuves de CCF dans la voie professionnelle.

8) La coordination appelle à maintenir et développer les liens entre nos établissements, nos collectifs et nos AG, pour renforcer les luttes dans les semaines à venir et au-delà. Pour cela, il nous faut des outils durables de communication et de coordination. Nous invitons par exemple tous les collègues mobilisés à se faire connaître des animateurs-trices du site bloquonsblanquer.fr, pour y faire apparaître leurs initiatives, leurs listes de diffusion, leurs caisses de grève…
- Par mail : bloquons.blanquer@gmail.com
- En contactant la page : https://www.facebook.com/bloquonsblanquer/
- Sur le groupe « Les enseignants s’organisent contre les réformes Blanquer » :
https://www.facebook.com/groups/422548111511799
- Sur twitter : https://twitter.com/STOPreformes