SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Annulation des partiels en Sciences Humaines et sociales à l’UPEM
Article publié le 10 janvier 2020

A l’Université de Marne-la-Vallée (UPEM), l’AG des personnels de l’UFR de Sciences humaines et sociales a voté lundi 6 janvier au matin l’annulation de tous les partiels de licence SHS du semestre 1. Les étudiant·es de licence seront donc évalué·es uniquement à partir du contrôle continu ce semestre, il n’y aura aucun report de ces partiels. Pour les Master, seuls les examens prévus pour la journée de mobilisation du 9 janvier ont été annulés.

Voici la courte motion adoptée :

L’AG des personnels enseignants et BIATSS de l’UFR SHS, réunie ce jour à 10h, a, dans le cadre de la mobilisation actuelle contre la réforme des retraites, voté l’annulation des partiels de première session du premier semestre de licence ainsi que les examens prévus le 9 janvier pour les master.

Cette décision constitue une victoire dans la lutte des personnels et étudiant·es de l’Université contre la réforme des retraites. La grève reconductible des personnels ayant été votée dans les AG personnels et étudiant·es de l’Université depuis le 5 décembre, où l’UFR SHS était très représentée, de nombreux·ses enseignant·es souhaitaient l’annulation de ces examens dont ils et elles refusaient de prendre part à la surveillance ainsi qu’à la correction. La décision permet également aux étudiant·es de ne pas avoir à se rendre en examen dans des conditions de transport difficiles, dans un contexte où ils et elles sont nombreux·ses à habiter loin de l’Université. Elle libère du temps aux étudiant·es pour se mobiliser dans le cadre du mouvement social en cours, qui entre actuellement dans une phase décisive.

Nous appelons les autres composantes de l’UPEM et des autres Universités à décider en AG de mesures similaires. Nous affirmons notre solidarité avec tous les bloquages de partiels par les étudiant·es qui ont lieu actuellement dans de nombreuses facs.

On lâche rien, jusqu’au retrait !

Le comité de mobilisation de l’UPEM